Sénégal: Economie post-COVID - Allonger le temps de travail, supprimer les congés et les jours féries pour la relance

La pandémie du Coronavirus a eu des impacts négatifs sur l'économie nationale. En effet, de nombreux secteurs d'activités ont été fortement touchés par cette crise mondiale notamment le tourisme, le transport aérien, et le secteur informel.

D'où l'urgence de réfléchir dès à présent sur les politiques et stratégies à mettre en place pour relancer l'économie après Covid-19. A cet effet, des pays comme la France ont pris certaines mesures allant dans le sens de rallonger les heures de travail et de supprimer les jours fériés et les congés.

Dès la confirmation des premiers cas de la maladie à coronavirus, le chef de l'Etat, Macky Sall, a pris des dispositions pour prévenir les risques de contamination au coronavirus dans les lieux de travail.

Après avoir décrété l'Etat d'urgence au Sénégal, il a réaménagé les horaires de travail dans l'administration qui ont été fixés de 9 heures à 15 heures lors du Conseil des ministres du mercredi 25 mars 2020.

Aussi, certaines entreprises ont réduit le temps de travail de leur personnel pour se protéger de la maladie au moment où d'autres ont privilégié le télétravail au détriment du travail présentiel. Du coup, les impacts de la crise se sont fait sentir dans tous les secteurs d'activités du pays.

L'économe est au ralenti et de nombreuses entreprises ont vu leurs chiffres d'affaires baisser. D'où la nécessité de penser dès maintenant à la relance de l'économie nationale après la pandémie de Covid-19.

Ce qui ne sera pas du tout facile car, selon les prévisions de la Banque Mondiale et du Fonds monétaire international (Fmi), il y aura forcément une récession en 2020.

Mais ce ne serait pas mal de réfléchir dès à présent sur les stratégies et politiques à adopter par nos autorités étatiques pour minimiser les dégâts économiques liés à cette pandémie.

Certains pays comme la France ont posé la question du rallongement du temps de travail, de la suppression des jours fériés et des congés payés pour accompagner la reprise économique. Le Sénégal ne devrait-il pas faire autant ?

Cela pourrait remettre la machine économique en marche et reproduire de la richesse en masse, pour tenter d'effacer, dès 2021, les pertes de croissance de 2020. En effet, le nombre annuel de jours fériés mine la productivité dans certains secteurs de l'économie sénégalaise comme l'industrie.

Selon une étude réalisée par Dr Serigne Moustapha Sène de la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), ces jours chômés et payés causent à l'industrie une perte de production de 2,6% par an et à l'ensemble de l'économie la perte annuelle de 0,01% du Pib réel.

Cette étude examine les effets des jours fériés sur la production industrielle et l'activité globale au Sénégal de 1980 à 2010.

Pour combler le gap causé par la crise de Covid-19, les Sénégalais au lieu d'attendre tout de l'Etat devraient se consacrer au travail. Comme le disait l'ancien Président Abdoulaye Wade, il faut travailler, toujours travailler et encore travailler pour la relance de notre économie après Covid-19.

A La Une: Coronavirus

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.