Cote d'Ivoire: Établissement et renouvellement des cartes d'identité - Le gouvernement sort la grosse artillerie

Ça ira vite pour l'établissement et le renouvellement de la carte nationale d'identité (Cni). Faisant le point sur le processus d'enrôlement étendu au grand public depuis le 17 février, le ministre de l'Administration du territoire et de la Décentralisation a assuré que l'opération va bientôt atteindre sa vitesse de croisière et qu'au bout de cinq mois, chaque Ivoirien aura son précieux document. Sidiki Diakité a échangé avec les journalistes lors du traditionnel point de presse qui sanctionne le conseil des ministres au Palais présidentiel.

De 302 actuellement, le nombre des kits d'enrôlement va passer à 646 dès demain 28 février. Le 15 mars, les kits activés et fonctionnels atteindront 1046. Avec ce dispositif, les 108 départements seront entièrement couverts, de même que les 33 régions et les 475 sous-préfectures fonctionnelles. Des kits seront même déployés dans les sous-préfectures créées, mais pas encore fonctionnelles. Ces valises permettront d'atteindre les 509 circonscriptions, sans oublier les 201 communes. A cette date du 15 mars, les capacités de traitement actuelles seront triplées. Un millier d'agents actuellement en formation seront déployés. Ce renfort en personnel permettra de mettre en circulation 1000 kits supplémentaires. Le nombre total des kits fixes passera donc à 2000.

Toujours à la mi-mars, 2000 kits mobiles s'ajouteront à l'armada de kits fixes. Cela portera à 4000 les unités d'enrôlement sur toute l'étendue du territoire. Ces kits nomades iront vers les pétitionnaires. Ils se déploieront dans les lieux de travail, les écoles, les universités, les marchés, les supermarchés, les villages, etc. L'opération ayant ainsi atteint sa vitesse de croisière, les kits fixes seront consacrés aux nouveaux requérants. Les valises mobiles, jugées plus rapides, se concentreront sur les renouvellements.

Le nombre de cartes nationales d'identité à renouveler est estimé à 6,5 millions. Les nouveaux demandeurs sont de 3,9 millions.

Dans trois mois, le gouvernement escompte enrôler les 6,5 millions de requérants. Et grâce à une capacité de production de 50.000 cartes par jour, cinq mois suffiront pour produire l'ensemble des cartes à renouveler et à établir (les 6,5 millions et les 3,9 millions).

« Notre objectif, c'est d'aller le plus proche possible des populations. Nous tenons à rassurer les populations. L'opération qui est engagée aujourd'hui, d'établissement des cartes nationales d'identité, n'est pas une opération limitée dans le temps. C'est une opération de longue durée, pour ne pas dire une opération permanente. Elle a commencé, elle ne s'arrêtera plus. Des kits vont être suffisamment déployés. La capacité de traitement de ce qui existe actuellement va être également amélioré pour permettre d'enrôler tous les Ivoiriens qui souhaitent se faire établir une carte nationale d'identité », assure Sidiki Diakité.

C'est un principe de précaution qui avait amené le gouvernement à mettre la pédale douce au début de l'opération. Le temps pour les techniciens de l'Office national de l'état civil et de l'identification de Côte d'Ivoire (Oneci) de s'assurer que toutes les précautions électroniques sont prises pour suffisamment protéger les données personnelles des requérants. Car le matériel utilisé est de haute technologie mais sensible.

Rappelons que 302 kits activés sont actuellement déployés.

Ce qui couvre déjà les 108 départements et les dix communes d'Abidjan. Et à ce jour, les kits d'enrôlement varient entre 2 et 91. Ce qui donne une moyenne de 9 kits environ par centre d'enrôlement. Il ressort des opérations que les kits parviennent à prendre en moyenne 20 personnes par jour, soit une vitesse d'exécution de 20 minutes par personne.

Les résultats sont timides. Ils donnent 20.501 personnes enrôlées dont 19.270 cas de renouvellement (94%) et seulement 1.231 nouvelles demandes (6%).

« Ce temps d'enrôlement de 20 minutes par personne qui donne environs 20 personnes par jour va être sensiblement amélioré les jours à venir parce que des mises au point sont en train d'être faites », promet le ministre.

Des guichets spéciaux seront ouverts pour traiter les anciennes demandes déjà faites avant le 17 février, date du lancement de l'opération d'établissement des cartes d'identité nouvelles formules.

A ces personnes, il sera établi également de nouvelles cartes. Et cela se fera sans paiement de timbre supplémentaire.

Sur la question, le gouvernement donne-là une réponse proportionnée.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.