Cameroun: Entretien avec le nouveau directeur de Baloon

interview

Après une longue carrière chez Jumia Cameroun où il a occupé de nombreux postes à responsabilité, c'est désormais chez Baloon, un courtier digital en assurance, que monsieur Alex Kitio a décidé de poser ses valises. Il se lance dans cette nouvelle aventure et pour lui, c'est un challenge et une opportunité qu'il n'a pas voulu ignorer.

Dans cette interview qu'il a accepté de nous accorder, le nouveau directeur de Baloon au Cameroun revient sur le secteur de l'assurance au Cameroun, les défis qu'il s'est fixé et le potentiel du pays des Lions Indomptables.

Bonjour Alex et merci d'avoir accepté de partager ce moment. D'entrée de jeu, comment vous allez ?

Bonjour et merci pour cette opportunité. Pour répondre à votre question, je vais tout simplement dire que je me sens bien, dans le début d'une nouvelle aventure, motivé et prêt à convaincre chaque camerounais de l'intérêt de se faire assurer.

Du e-commerce à l'assurance, y a t-il un pont ?

Faut plutôt dire du e-commerce à l'assurance digitale. Je n'ai pas quitté le digital parce que je crois et je suis convaincu qu'il va désormais falloir compter sur le digital.

Cependant le challenge est plus énorme au regard du contexte de l'assurance mais nous allons faire ce qui est nécessaire pour atteindre nos objectifs.

Pourquoi le choix de ce secteur d'activité ?

Je pense sincèrement qu'on ne choisit pas son destin, on se sent interpellé et on y va. Je voulais faire autre chose parce qu'à mon avis le e-commerce avait déjà réussi au bout de quelques années, à trouver sa voie au Cameroun.

Je voulais mener une activité qui me permettrait de changer la vie des gens, de changer les habitudes et les attitudes et je me suis dit l'assurance est un secteur idéal.

Quel type d'assurance est lié à vos services ?

Actuellement nous faisons principalement de l'assurance automobile. L'assurance Voyage et l'assurance Santé suivront dans quelques mois.

Quelle est la plus-value que vous apportez sur le marché ?

Aujourd'hui avec Baloon Assurance, nous permettons aux camerounais d'avoir la meilleure offre d'assurance. Notre ADN simplifie la souscription, le renouvellement et le suivi de la police d'assurance. Nous fonctionnons de telle sorte que notre maxime, c'est trois photos pour un contrat.

· Avec quelques photos, un paiement mobile money et une signature électronique, vous êtes assurés.

· Nous vous livrons ensuite l'attestation chez vous ou à votre travail, selon votre choix

· Pour le renouvellement, vous recevez un lien sur votre téléphone qui vous permet de renouveler en quelques minutes sans vous déplacer également Faites un tour sur notre site www.baloon.cm

Avez-vous rencontré des difficultés depuis la digitalisation de vos services ?

Comme je l'ai dit précédemment, notre ADN c'est le digital. Dans un contexte africain et en particulier camerounais, les principaux obstacles que nous rencontrons sont au niveau des paiements, les camerounais sont encore réticents à la notion de paiement à distance. C'est pourquoi nous allons vers eux pour les accompagner et les rassurer.

Comment gérez-vous les clients non aptes au digital

Nous sommes conscients de cette problématique et c'est la raison pour laquelle nous menons de nombreuses opérations pour sensibiliser et informer les usagers.

Nous avons des agents que nous avons envoyé sur de nombreux secteurs : les maisons, les marchés et même les entreprises, pour accompagner les clients lors leurs souscriptions.

Tout en sachant que vous contribuez à l'économie et au social en qualité d'Assureur, quels peuvent être les opportunités de ce secteur au Cameroun et les failles ?

Au Cameroun nous sommes en dessous de 5% du taux de pénétration de l'assurance, il y a une très grande opportunité à saisir. En qualité d'Assureur digital, nous offrons la flexibilité.

Si nous prenons le contexte sanitaire difficile dans lequel nous sommes actuellement, vous verrez que Baloon contribue à double titre : non seulement nous permettons aux personnes de respecter la distanciation sociale, également nous offrons en ce moment des prix très compétitifs parce que nous avons compris que la Covid-19 fragilise les finances des camerounais.

Vous en tant qu'entreprise, êtes-vous rassurés ?

Oui nous sommes rassurés parce que Baloon c'est la flexibilité et l'adaptation. il est certes vrai que la situation économique est vacillante mais les camerounais sont créatifs et les activités reprendront très bientôt.

Comment résistez-vous à la concurrence ?

Pour résister à la concurrence, nous nous focalisons sur le besoin du client. Ce dernier est au centre de notre stratégie.

Quelles sont vos craintes ?

Nous n'avons pas de craintes car nous sommes convaincus de notre plus-value:

· La jeunesse de notre équipe de notre équipe

· Notre ADN digital

· Nos partenaires solides comme AXA et SAHAM

Comment expliquez-vous la réticence des camerounais face à ce secteur ?

Les camerounais sont réticents vis-à-vis des assurances parce qu'ils ne sont pas informés. Ce manque d'informations sur le bienfait d'avoir une assurance a, avec le temps, créé de la suspicion de la part des personnes assurées, mais on observe une amélioration positive et ceci pour leur bonheur.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.