Ile Maurice: Emission de BoM Bills sur les marchés de capitaux pour lever Rs 60 milliards

Le gouverneur de la Banque de Maurice (BoM), Harvesh Seegolam, a finalement levé le voile sur l'annonce de l'octroi de Rs 60 milliards accordées au gouvernement pour soutenir ses mesures fiscales et stabiliser l'économie. Il émettra des instruments financiers, soit les BoM Bills, pour lever des fonds sur les marchés de capitaux.

Selon le gouverneur, qui a tenu une conférence de presse ce vendredi 29 mai, il existe suffisamment de liquidités sur le marché pour permettre à la BoM de réunir ce montant. «Nous travaillons actuellement sur les modalités de cette mesure qui seront rendues public prochainement», a-t'il dit.

Autre éclaircissement de la part d'Harvesh Seegolam : le financement de la Mauritius Investment Corporation (MIC). Cette nouvelle entité, qui opérera sous la tutelle de la BoM, disposera d'un fonds de USD 2 milliards puisés des réserves officielles de celle-ci, soit Rs 80 milliards. Elle investira dans de grosses et moyennes entreprises touchées sérieusement par le Covid-19 et brassant un chiffre d'affaires de Rs 100 millions.

Lord Meghnad Desai

Présidée par Lord Meghnad Desai, un économiste de réputation internationale, la MIC sera également composée des First and Second Deputy Governors, ainsi que de deux directeurs non-exécutifs au niveau de son conseil d'administration.

Deux comités seront également constitués. Ils seront chargés d'évaluer les projets d'investissements et d'analyser la gestion des actifs.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.