Sénégal: Deuxième prorogation de l'état d'urgence

Pour la deuxième fois, le Président de la République a prorogé l'état d'urgence au Sénégal. La pandémie de la covid-19 étant inédite et la situation n'étant pas encore résolue, l'état d'urgence est encore prorogé jusqu'au 30 juin.

En effet, depuis le 23 mars, le Sénégal baigne dans l'ambiance de l'état d'urgence. Douze jours après qu'il soit décrété, l'Assemblée nationale a autorisé sa prorogation pour une durée de trois mois en adoptant la loi n° 2020-13 du 02 avril 2020.

Depuis le début, le Président de la République a procédé à des séquencements de la période. Ainsi, pour les deux séquences, le Chef de l'Etat a décidé de proroger de trente (30) jours chacune par les décrets n° 2020-830 du 23 mars 2020 et celui de 2020-1177 du 29 mai 2020.

Ainsi, c'est la troisième fois que le Sénégal connaît l'état d'urgence. Décréter l'état d'urgence est concédé au Président de la République par l'article 69 de la constitution sénégalaise.

« L'Etat de siège, comme l'état d'urgence, est décrété par le Président de la République. L'Assemblée nationale se réunit alors de plein droit, si elle n'est en session. Le décret proclamant l'état de siège ou l'état d'urgence cesse d'être en vigueur après douze jours, à moins que l'Assemblée nationale, saisie par le Président de la République, n'en ait autorisé la prorogation. Les modalités d'application de l'état de siège et de l'état d'urgence sont déterminées par la loi », précise la charte fondamentale du Sénégal.

L'état d'urgence est proclamé dans trois cas au Sénégal : Péril résultant d'atteintes graves à l'ordre public, menées subversives compromettant la sécurité intérieure et événements présentant le caractère de calamité publique.

Les deux mois d'état d'urgence, assortis de couvre-feu se sont matérialisés par la limitation des déplacements entre les régions, l'interdiction de rassemblements, la surveillance accrue des frontières. Tout ceci, en vue de contenir la propagation du virus.

A côté de l'état d'urgence, l'Assemblée Nationale a voté la loi d'habilitation permettant au Président de la République de prendre des décisions dans le domaine de la loi. Il s'agit des ordonnances.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.