Angola: L'Unita suggère septembre pour la reprise des cours

Luanda — Le Groupe parlementaire de l'UNITA a proposé jeudi à l'Exécutif angolais de repenser la date de reprise des cours, en indiquant le mois de septembre, à en juger par la capacité des services de santé à faire face au dépistage de masse du covid-19.

Les cours, suspendus fin mars en raison de la menace de propagation du nouveau coronavirus, reprennent officiellement le 27 juillet, dans les établissements d'enseignement primaire, comme déterminé par le décret présidentiel sur l'état catastrophe publique.

Cependant, selon le même décret, le retour progressif à l'école commence le 13 juillet, avec la réouverture des établissements d'enseignement secondaire et universitaire.

Lors d'une conférence de presse, pour faire le bilan des 60 jours de l'état d'urgence, la vice-présidente du Groupe parlementaire de l'UNITA, Albertina Navita Ngolo, a précisé que le manque de conditions de biosécurité dans de nombreuses écoles augmenterait le risque de contagion entre étudiants, raison pour laquelle l'ouverture des écoles devrait être reportée.

Elle a déclaré que les députés de son parti jugeaient qu'en septembre, il pourrait y avoir un meilleur contrôle de la pandémie et une plus grande capacité de réponse.

D'autre part, elle a appelé à des tests de masse, car elle considérait que c'était la voie la plus sûre à suivre, outre les mesures de protection de la biosécurité.

Par ailleurs, les parlementaires de l'UNITA, le plus grand parti d'opposition, reconnaissent l'expérience et la coopération des médecins cubains, mais recommandent la valorisation et l'intégration des professionnels angolais.

L'Angola dénombre 77 cas positifs de covid-19, dont quatre décès, 18 rétablis et 55 hospitalisés.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.