Ile Maurice: Fin du couvre-feu sanitaire - Les Mauriciens libérés, délivrés

Sans doute est-ce parce que demain, dernier dimanche de mai, les Mauriciens célèbrent traditionnellement la Fête des mères, que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a choisi d'avancer la date initiale du déconfinement, qui était prévue pour le 2 juin, de 48 heures.

Ainsi, comme annoncé à la télévision nationale hier soir, le confinement, qui avait débuté le 20 mars, prend fin ce soir, à minuit. Une nouvelle qui, sans nul doute, aura réjoui bon nombre de nos compatriotes, confinés chez eux depuis 72 jours.

Pravind Jugnauth a énuméré les grandes lignes du déconfinement, qui se fera sous certaines conditions mais il a aussi mis en garde la population que s'il y a de nouveaux foyers de contamination au Covid-19, il n'hésitera pas à réintroduire des mesures strictes, voire un autre confinement. Il a annoncé qu'un nouveau «lockdown» serait très néfaste pour l'économie du pays, déjà mise à mal par la pandémie. Le Premier ministre a lancé un appel aux Mauriciens qui pensent avoir des symptômes de la maladie de se rendre dans les Covid-19 tests centres, mis en place dans les cinq hôpitaux régionaux du pays, pour se faire tester.

Le chef du gouvernement a parlé de la présentation du Budget, le 4 juin, dans un contexte inédit pour le pays, ajoutant que le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, est en contact régulier avec lui. «Il faut une relance économique agressive mais il ne faut pas que l'écart se creuse entre les différentes classes de travailleurs. Il y a beaucoup de défis à relever.»

Concernant les activités qui seront toujours interdites, telles que l'accès aux plages, les courses hippiques ou les sorties en cinéma ou discothèques, Pravind Jugnauth a indiqué que dans deux semaines, soit le 15 juin, il y aura un constat de la situation. Et s'il n'y a aucun cas d'infection au Covid-19 sur le plan local, ces interdictions seront réévaluées.

Sur le plan sanitaire, le Premier ministre a indiqué qu'à hier, le pays a effectué plus de 110 000 tests de Covid-19, un chiffre que, selon lui, beaucoup de pays n'ont pas réussi à faire si l'on prend en considération le ratio de tests par millier d'habitants. «La maladie a créé un tsunami à travers le monde, pas seulement sur le plan médical mais également sur le plan économique.» Pravind Jugnauth a aussi mis l'accent sur la débrouillardise légendaire des Mauriciens, qui ont su fabriquer des masques et autres «sanitisers» par leurs propres moyens. Il dit faire confiance aux citoyens de la Républiques «ki bizin met latet ansam ek mars lamé dan lamé».

L'ouverture des frontières n'est pas prévue pour le moment mais le rapatriement se fera de manière contrôlée. De ce fait, ce n'est pas de sitôt qu'on reverra des touristes.

Les plages, cinémas, salles de sport, casinos et discothèques restent fermés

C'est officiel. Pravind Jugnauth a annoncé hier, vendredi 29 mai, que le couvre-feu prendra fin ce soir, à minuit, soit après plus de deux mois. Il y aura toutefois des règles à suivre dans cette phase de déconfinement.

Le port du masque reste obligatoire

Avec l'annonce de déconfinement, le Premier ministre a réitéré le fait que le port du masque dans les lieux publics reste obligatoire.

Les WAPs plus d'actualité

Selon le Dr Zouberr Joomaye, les Work Access Permits ne seront plus d'actualité à partir de demain. Il dit souhaiter que ces permis fassent désormais partie de l'histoire du pays. Leur utilisation ne sera donc plus requise à l'avenir.

Abolition du système par ordre alphabétique

Les courses ne se feront plus par ordre alphabétique. Ce système, en vigueur dans les supermarchés depuis le 2 avril et dans les banques ou postes depuis le 15 mai, ne sera plus en vigueur dans cette phase de déconfinement. Les Mauriciens pourront faire leurs achats dans les marchés sous des mesures sanitaires strictes et dans les heures d'ouvertures normales. La distanciation sociale doit être respectée et il ne devrait pas avoir plus d'une personne dans un périmètre de 4 mètres carrés.

Réouverture des shopping malls, restaurants et des food courts

À partir de demain, les centres commerciaux ainsi que les food courts pourront de nouveau opérer «normalement» à en croire le ministre Joe Lesjongard. La distanciation sociale demeure le maître-mot avec une personne par 4 mètres carrés.

Les sports individuels permis

Les activités sportives individuelles telles que le jogging pourront reprendre. Les promenades de santé ainsi que les jogging tracks seront de nouveau accessibles au public. Même si la distanciation sociale doit être respectée, Joe Lesjongard a confirmé hier que les personnes ne seront pas contraintes de porter leurs masques pendant ces activités.

Les plages, casinos, cinémas et salles de sport restent fermés

Il faudra attendre au moins deux semaines encore avant une réouverture des casinos, discothèques, cinémas, gymnases ou encore salles de sports. La raison ? Ces lieux ne favorisent pas la distanciation sociale. Idem pour les courses hippiques. Les événements et manifestations sportives et culturelles ne pourront toujours pas avoir lieu. Les rassemblements pour les mariages ainsi que les rassemblements religieux et socio-culturels restent interdits à la population. Les adeptes de la plage devront également prendre leur mal en patience.

Les lieux de culte de nouveaux accessibles

Avec la levée du couvre-feu sanitaire, la population aura de nouveau accès aux lieux de culte, mais les mesures sanitaires devront être respectées.

Distance de quatre mètres carrés entre deux personnes

En ce qui concerne les funérailles, il faut respecter une distance de quatre mètres entre deux personnes.

Éducation

Les crèches et garderies rouvriront leurs portes le mardi 2 juin.

Les écoles pré primaires rouvriront le lundi 22 juin.

Les établissements du primaire, secondaire et tertiaire seront ouverts le samedi 1er août afin que le personnel enseignant, non enseignant, parents et élèves puissent s'habituer avec les nouvelles dispositions.

Les classes reprendront officiellement le lundi 3 août.

Libre circulation pour les jeunes mais prudence pour les seniors

Il est conseillé aux personnes âgées et aux personnes à risques de prendre le transport en commun en dehors des heures de pointe. Elles doivent, autant que possible, éviter de sortir et prendre les précautions d'usage le cas échéant.

Aucune restriction pour les sorties pour les jeunes de moins de 18 ans.

Les marchés vont rouvrir selon les mesures énoncées par le conseil de district et les municipalités.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.