Afrique de l'Ouest: UEMOA - Les ministres des Transports recommandent la réouverture des frontières

On le sait, la Covid-19 impacte durement les économies de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). D'après les estimations de la Commission, la pandémie pourrait entrainer une baisse de croissance évaluée à 2,7 % du Pib de la sous-région.

S'agissant du secteur des transports, l'un des plus touchés, on note « une baisse générale des activités, en particulier dans les sous-secteurs routier, ferroviaire, aérien et portuaire, avec des conséquences dommageables ».

Face à cette situation, les ministres chargés des Transports de l'Uemoa se sont penchés, lors d'une visioconférence tenue le 28 mai, sur les conditions de reprise des activités « en vue d'éviter une dégradation totale du secteur des transports ». À l'issue de la rencontre, ils ont recommandé une concertation régionale préalable à la réouverture des frontières terrestres, aériennes et maritimes.

Toutefois, cette réouverture sera conditionnée à un contrôle sanitaire sur la Covid-19 au départ et à l'arrivée des voyageurs. Ces derniers « devraient disposer d'un document qui atteste leur état ». Les ministres recommandent également de doter le personnel et les infrastructures en équipements de surveillance et de protection aux points d'entrée et dans les moyens de transports, former et sensibiliser les acteurs et soutenir financièrement le secteur. Ils invitent à formuler, « dans les meilleurs délais », pour la sous-région, « un plan de reprise concerté des activités de transports en rapport avec la situation sanitaire dans les États ».

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.