Afrique du Sud: BAT conteste en justice l'interdiction de la vente de tabac

En Afrique du Sud, le géant du tabac - British American Tobacco (BAT) - saisit la justice pour contester l'interdiction de vente de tabac. La vente de cigarettes et de tabac est interdite, depuis deux mois, dans le cadre des mesures mises en place par le gouvernement sud-africain pour lutter contre le Covid-19.

La semaine dernière, le gouvernement sud-africain a annoncé un allégement des mesures prises pour lutter contre le coronavirus, en levant notamment l'interdiction des ventes d'alcool, mais pas celle des ventes de cigarettes. Cette décision a provoqué la colère des industriels et commerçants de tabac. La filiale sud-africaine de British American Tobacco a ainsi saisi la justice.

« Etant donné la situation et l'absence de réponse du gouvernement, malgré nos sollicitations, nous engageons une action urgente en justice », a fait savoir le groupe, dans un communiqué.

Cela fait des semaines que les industriels négocient une reprise de leurs activités. L'interdiction du gouvernement avait également suscité la colère des fumeurs, d'autant plus que sa justification n'avait pas convaincue.

Selon la ministre en charge de la crise sanitaire, Nkosazana Dlamini-Zuma, la façon dont le tabac est partagé ne permet pas de distanciation sociale : « Quand les gens se roulent une cigarette, ils mettent de la salive sur le papier, puis ils partagent cette cigarette », avait-elle expliqué.

Depuis fin mars, plus d'un demi-million de personnes ont signé une pétition dénonçant ce qu'ils qualifient de « farce ». Pour les fabricants de cigarettes, « les seuls bénéficiaires » de cette interdiction sont « les vendeurs illégaux », le marché noir ayant explosé.

Quand à British American Tobacco qui a saisi la justice, les pertes sont énormes. Le groupe est le numéro un dans le pays, avec 78 % de parts de marché.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.