Burkina Faso: Au moins quinze civils tués dans une attaque dans le Nord

Au Burkina Faso, au moins quinze personnes ont été tuées vendredi 29 mai dans une attaque attribuée à des groupes armés terroristes. L'attaque s'est produite dans la région du Nord sur l'axe Titao/Sollé. Plusieurs personnes sont portées disparues. On dénombre également d'importants dégâts matériels.

Ces commerçants revenaient du marché hebdomadaire de la ville de Titao. Ce marché se tient chaque vendredi. Ils se rendaient à Sollé, leur localité d'origine, non loin de la frontière malienne, lorsqu'ils ont été attaqués.

Selon nos informations, le convoi était composé de six camions à bord desquels il y avait des passagers et des marchandises. Selon certaines sources, l'escorte était assurée par des membres d'un groupe d'autodéfense appelé kogl weogo. C'est aux environs de 17h00 que le convoi est tombé dans une embuscade tendue par un groupe d'hommes armés.

« Ils ont tiré des rafales sur les camions », explique notre interlocuteur. Parmi les victimes figurent trois femmes et une fillette.« Ils ont incendié deux camions et sont repartis avec d'autres », poursuit notre source.

Selon le porte-parole du gouvernement, certains passagers sont toujours portés disparus mais « des renforts militaires ont été déployés et des ratissages sont en cours », souligne-t-il.

Ce n'est pas la première fois que des civils sont la cible de groupes armés dans cette région du pays. Au mois de janvier dernier, au moins neuf personnes avaient été tuées sur le même axe, suite à l'attaque d'un convoi de véhicules transportant des commerçants.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.