Congo-Kinshasa: Insécurité dans l'est du pays - Les indignés exhortent les députés à destituer Ngoie Mukena

Le Miss attend des élus du peuple l'appropriation de la motion de défiance initiée contre le ministre de la Défense, Ngoie Mukena.

Le Mouvement des indignés de la situation sécuritaire de la RDC (Miss) appelle les députés à signer la motion de défiance initiée par les élus du Kivu pour démettre le ministre chargé de la Défense. Dans une déclaration faite le 30 mai par sa coordinatrice, Nicole Kavira, ce mouvement citoyen les exhorte à «s'attaquer aux véritables problèmes qui favorisent l'insécurité dans l'est du pays, surtout à Beni-Ituri où les tueries sont quotidiennes ».

Le Miss-RDC rappelle, en effet, que la reconduction de Ngoie Mukena à ce poste par le chef de l'Etat a été accueillie par les indignés comme une moquerie envers les victimes de la tragédie que vit la population des provinces de l'est du pays, en particulier et de toute la RDC en général. De même, admet ce mouvement, « le placement dans l'état-major dit avancé pour les offensives à Beni où les victimes des tueries ont vu sur le terrain nombreux officiers de l'armée déjà indexés dans l'affairisme et sous sanctions internationales constituait un sabotage même de la lutte que mène les activistes pour le rétablissement total de la paix dans cette région ».

Un appel à tous les députés, sans distinction

Le Miss-RDC, qui craint que les députés majoritaires puissent bloquer la motion, dit attendre des élus et représentants du peuple épris de paix de déclencher une pression populaire allant jusqu'à suspendre leur participation à l'Assemblée nationale jusqu'à ce que leurs voix soient entendues. « Les indignés se disent toujours prêts à poursuivre la lutte ensemble avec tous les hommes de paix en RDC », rappelle ce mouvement, pour rassurer les députés de la détermination de ses membres à mener cette lutte et à les soutenir dans les actions visant le rétablissement la paix véritable dans la partie est de la RDC.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.