Madagascar: ART plastique - Bodo se redécouvre en peintre

« Cœur imparfait », un projet à travers lequel la chanteuse Bodo surprend et ravi en s'affirmant désormais comme une peintre. Une série d'œuvres abstraites à découvrir.

C'est dans les plus petites imperfections, tout comme dans les plus grandes, que résident souvent les qualités les plus attrayantes, diton. Partant de ce principe, une artiste exceptionnelle, adulée pour son talent pour la musique ainsi que la chanson, se redécouvre sous un nouveau jour pour notre plus grand plaisir. Bodoharisoa Razafindrazaka plus connue sous son nom de scène Bodo, est considérée au bout de trois décennies de carrière maintenant, comme étant la diva par excellence de la chanson malgache.

Ayant toujours été généreuse et d'une grande humilité, elle met constamment un point d'honneur à éblouir et à surprendre ses inconditionnels. Ainsi, Bodo se plait désormais à émerveiller le public féru d'art en rajoutant une nouvelle corde à son arc, ou plutôt à son art, en s'affirmant comme une peintre éclectique et douée. Les imperfections, elle les sublime à travers ses toiles, sur lesquelles ses émotions se retranscrivent en toute liberté, laissant s'exprimer aisément son corps et son esprit. « Cœur imparfait » comme elle s'intitule est sa première exposition. Une série de toiles abstraites à apprécier sans aucune modération au sein du Paper Store au centre commercial Akoor Digue à partir de ce jour et ce, durant deux semaines.

D'une chanteuse incontournable à une peintre assidue, il n'y avait apparemment qu'un pas à franchir pour Bodo.

Progression

« Sincèrement, c'est juste un talent qui sommeille en moi depuis longtemps que j'ai appris à apprivoiser et à maîtriser tout au long de cette longue période de confinement. A travers la peinture, j'ai opté pour le genre abstrait, car c'est une forme d'art intuitif qui nourrit mon âme et dont la fluidité m'inspire » confie la chanteuse devenue une peintre aguerrie. Qu'on se rassure cependant, Bodo n'en délaisse pas pour autant la musique. L'art plastique est pour elle une manière de progresser avant tout et non une reconversion.

Elle souligne « Je me suis toujours plu à apprendre et à approfondir de nouvelles connaissances, notamment en ce qui concerne l'art. Le fait est que pour moi, il faut toujours savoir relever les challenges qui s'offrent à nous pour toujours aller de l'avant. C'est pourquoi, je suis maintenant plus que fière de pouvoir partager cette nouvelle passion qu'est la peinture ». Cette exposition-vente rentre également dans le cadre de ses projets de bienfaisance, qui veillent à scolariser près de trois cent enfants défavorisés qu'elle prend sous son aile. Avec « Cœur imparfait », Bodo tient ainsi à exprimer sa liberté d'expression via une quinzaine de toiles. Elle célèbre cette liberté qu'on a de pouvoir créer et d'exposer les côtés positifs de chaque situation.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.