Madagascar: Toamasina - Le professeur Stéphane Ralandison libéré

Le professeur Stéphane Ralandison n'a pas comparu devant les juges, hier matin. Le procureur de Toamasina l'a libéré. Les charges qui pèsent contre lui ne seraient pas bien établies. « Sa comparution n'a pas raison d'être. On n'a pas trouvé de motif qui pourrait justifier sa comparution devant les juges dans le dossier qui est entre nos mains », a annoncé le procureur de Toamasina, hier.

Ce doyen de la Faculté de Médecine de l'université de Toamasina est « accusé » du meurtre de son collègue, le Dr Daniel Randriamiarivonjy. Retrouvé pendu dans sa chambre d'hôpital au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Morafeno, dimanche, des professionnels de santé ont conclu au suicide. Tandis que sa famille réfute le suicide et soupçonne un meurtre.

Cette affaire reste mystérieuse pour les collègues de ce médecin qui est chef de service de la Médecine interne au CHU Morafeno. « Ce qui est étrange, c'est que sa convocation a été nominative et il a été le seul convoqué parmi l'équipe de garde durant le drame. C'est aussi mystérieux pourquoi l'autopsie n'a pas été établie ? », pose comme réflexion un médecin.

L'enquête sur le décès du Dr Daniel Randriamiarivonjy se poursuit. La justice n'a pas encore pu élucider s'il s'agit d'un meurtre ou d'un suicide.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.