Tunisie: Djerba | Mouvements de protestation des employés d'hôtels - Les précisions de la fédération régionale des hôteliers

Hier vendredi, pour le deuxième jour consécutif, les mouvements pacifiques de protestation des employés dans le secteur du tourisme ont été renouvelés pour se plaindre de la situation difficile dans la quelle ils vivent après la fermeture de la plupart des unités touristiques de la région en raison du Covid-19.

Ces mouvements pacifiques de protestation ont été lancés depuis le siège du syndicat local de l'Ugtt de Djerba Houmt Souk vers le siège de la délégation, brandissant le drapeau tunisien et celui de l'Union générale tunisienne du travail, selon une source informée.

Par ailleurs, Farhat Bentanfous, vice-président de la fédération régionale des hôteliers Djerba-Zarzis a déclaré que toutes les unités de la région ont déboursé les salaires des mois précédents conformément à la loi et aux accords conclus entre les partis sociaux tout en respectant les décrets pris en la matière, ajoutant que certains retards sont dus à un manque de liquidité suite à l'arrêt de l'activité et au non-paiement des factures dues par les tour-opérateurs. Bentanfous a ajouté que la plupart des unités hôtelières sont restées fermées depuis novembre.

Le problème persistant est un différend dans la manière de payer les salaires des employés contractuels dont les contrats expirent pendant cette période.

Selon notre interlocuteur, une correspondance a été envoyée au ministère des Affaires sociales, ainsi qu'au ministère du Tourisme et de l'artisanat pour clarifier la différence et proposer des solutions pour lever les problèmes, et que tous les hôtels sont prêts à appliquer les lois en vigueur et qu'un certain nombre d'entre eux ont servi des avances avant l'Aïd al-Fitr, afin de les aider au cours de cette période difficile

Farhat Bentanfous a déclaré que l'Organisation internationale du tourisme a indiqué qu'il n'était pas possible de parler d'un retour naturel à l'activité touristique avant mars 2021, et que tous les efforts devraient être concentrés pour la sauvegarde des institutions touristiques et la préservation des emplois afin d'atteindre la prochaine période avec le moindre dommage et que le retour de l'activité touristique est lié au retour du transport aérien à son activité normale, et que réduire de 50% la capacité d'hébergement ne permettra pas aux unités touristiques d'améliorer leurs conditions financières, mais espère seulement qu'elles pourront les maintenir ainsi que leur employés jusqu'à ce que la situation s'améliore en général dans le secteur du tourisme et du transport aérien partout dans le monde.

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.