Ethiopie: Accrochages frontaliers entre l'Éthiopie et le Soudan

Personnes déplacées au Soudan.

Des accrochages meurtriers ont eu lieu cette semaine entre l'armée soudanaise et des forces armées venues d'Éthiopie. C'est du moins ce qu'a affirmé le commandement militaire de Khartoum dans un message lu à la télévision nationale jeudi soir 28 mai.

Le premier accrochage aurait eu lieu jeudi matin autour d'un point d'eau, sur la rivière Atbara qui traverse la frontière entre l'Éthiopie et le Soudan. Un détachement d'une milice éthiopienne amhara serait rentré en contact avec des soldats de l'armée soudanaise sur le territoire soudanais, selon le communiqué diffusé à la télévision jeudi soir à Khartoum.

Les miliciens éthiopiens auraient d'abord été repoussés en Éthiopie, mais seraient revenus avec le renfort de militaires de l'armée régulière, selon la même source. Des combats auraient alors éclaté et auraient duré toute la journée autour de la ville de Gedaref, dans ce secteur frontalier où l'accès aux ressources fait l'objet d'une dispute entre les Soudanais et les Amharas, le peuple éthiopien dont la province est frontalière. Un officier soudanais et un enfant auraient été tués au cours des échanges de tirs, et neuf civils auraient été blessés.

Les états-majors des deux pays s'étaient pourtant rencontrés plusieurs fois, ces derniers mois, pour pacifier la situation dans la région et éviter les incursions transfrontalières. Et en avril, le président du Conseil souverain soudanais, le général al-Burhane, s'était même rendu en personne dans la région, où il avait juré de « défendre vigoureusement » la souveraineté du Soudan.

A La Une: Ethiopie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.