Togo: Faure Gnassingbé a trouvé son Premier ministre

Encore un spirituel dans le marigot politique togolais. Après les Pasteurs qui ont rêvé de la Marina togolaise, un autre rêve de la Primature. Lui, il ne revendique pas la présidence mais la Primature.

Et ceci, au nom d'une révélation divine qu'il aurait reçue. Alors que l'on s'attend à la démission, à retardement de Klassou, après la présidentielle de Février 2020, et à la nomination d'un nouveau Premier ministre pour la mise en place d'un nouveau gouvernement, le 1er du 4ème mandat de Faure Gnassingbé, à la tête du Togo, depuis 2005, c'est le pasteur Kodjo Gaba, qui réclame sa place à la tête du gouvernement togolais comme Premier ministre. Selon ses dires, la révélation qu'il aurait reçue est que c'est lui qu'il est choisi comme prochain Premier ministre, pour organiser une transition 'spirituelle' au Togo. Ainsi, face à la presse ce Dimanche jour de pentecôte, il a fait comprendre que la révélation à lui faite, n'est que la suite logique de la prophétie de 1946.

« N'eut été l'arrivée de Covid-19, nous serions en train de nous entretuer comme des idiots, à cause de la récente élection présidentielle du 22 février 2020. La vraie solution et sûre selon ce principe biblique, c'est que c'est par un seul prophète de Dieu, à qui Dieu lui-même a confié cette mission, qui peut faire l'affaire », ce sont là des mots de pasteur Gaba, Fondateur de l'Eglise de réveil biblique « La foi du Christ ». Pour soutenir ses dires, il indique qu'en l'état actuel des choses, il urge que le Togo ait un « gouvernement neutre pour la transition » et un gouvernement qui doit être « dirigé par un 'homme de Dieu' qui se trouve être lui-même ».

En tout cas, s'il est permis de rêver à une telle chose, l'homme de Dieu poursuit ses révélations informant de ce que « le gouvernement qu'il va former sera chargé de la réconciliation de tous les Togolais, de la réparation de tout ce qui est gâté dans le pays, de la reconstruction du pays sur la voie de la vraie démocratie selon le plan de Dieu et pour organiser toutes les élections prochaines ».

Si tant est que le projet divin est effectivement sur la table de Faure Gnassingbé, on peut se dire que la balle est dans le camp de l'occupant de la Marina togolaise. Et s'il n'emprunte pas la voie tracée et relatée par Kodjo Gaba ? « Si Dieu choisit son homme, c'est pour le bonheur de tous. Dieu l'a préparé spirituellement, il l'a choisi pour toute la nation. Mais si les Togolais rejettent cette offre divine, je resterai dans mon coin et ne serai pas responsable du sang des Togolais », voici la réponse de ce dernier qui voit venir une « catastrophique » et un abattement de la colère de Dieu sur le Togo, si l'on empruntait un autre chemin.

Décidément, les spirituels du Togo ont trop dans le corps la gestion de la chose politique.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.