Ile Maurice: Déconfinement - Le «meilleur cadeau» pour la Fête des mères

«Il n'y a rien, même pas la Covid-19, qui pourra surpasser l'amour d'une mère. La preuve avec la levée du couvre-feu sanitaire aujourd'hui.» Tels sont les propos de Priyanka Leelachand, habitante de Mahébourg et mère d'un fils âgé d'un an et demi.

Pour elle, la décision du gouvernement de mettre fin au couvre-feu hier et non pas aujourd'hui est symbolique. La jeune femme a hâte de célébrer avec ses proches après plus de 70 jours en confinement. C'est un sentiment partagé par Andréa, mère célibataire de 36 ans et habitante de Poudre-d'Or. «C'est le meilleur cadeau que l'on puisse offrir à une mère. Vous n'avez pas idée à quel point je suis soulagée. Je suis d'autant plus heureuse car les garderies rouvrent leurs portes demain, ce qui me permettra de partir travailler tout en laisser ma fille de deux ans en toute sécuitré.»

Khushboo Seebhoo, qui habite à Bambous, accueille aussi cette décision, même si elle appréhende encore l'émergence d'une seconde vague. «D'un côté, je pense à ces personnes, comme ma mère par exemple, qui ont vécu le confinement seules et qui pourront enfin serrer leurs proches mais d'un autre, cela m'inquiète car c'est un risque que nous prenons tous. Il faut que nous restons vigilants.»

La vigilance est d'ailleurs le maître-mot des membres du gouvernement en entamant cette deuxième phase de déconfinement. À partir d'aujourd'hui, les sorties aux supermarchés peuvent reprendre à des heures normales et sans la nécessité de suivre l'ordre alphabétique imposée ces deux derniers mois. Les centres commerciaux, les restaurants et les food courts seront également opérationnels pour ceux qui souhaitent célébrer cette journée hors de chez eux. Toutefois, cette deuxième phase de déconfinement est sujette à de strictes conditions sanitaires. La distanciation sociale et le port du masque demeurent obligatoires dans les lieux publics.

Soulignons également que les activités sportives individuelles peuvent reprendre même si les plages, gymnases ou salles de sport sont toujours interdits au public pour empêcher des rassemblements. Idem pour les halls, cinémas, casinos ou encore discothèques. Ce n'est qu'après deux semaines que cette décision sera revue par le Premier ministre en fonction du bilan de cette deuxième phase de déconfinement.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.