Angola: Le programme "Kwenda" devient une réalité

Nzeto (Angola) — Le programme de Transferts Sociaux Monétaires (Kwenda) a été officiellement lancé samedi, dans la municipalité de Nzeto, province de Zaire.

Le programme, qui sera bénéfique à un million 608 familles de tout le pays, dispose d'un financement global de 420 millions de dollars, dont 320 millions alloués par la Banque mondiale et les 100 millions restants par l'Exécutif angolais.

A Nzeto, il devrait bénéficier à 1 700 personnes vulnérables, préalablement enregistrées.

Intervenant à l'acte national de lancement du projet, le ministre d'État à la Coordination économique, Manuel Nunes Júnior, a déclaré que le programme "Kwenda" stimulerait l'économie des communautés bénéficiaires.

Le gouvernant a souligné les effets positifs sur le commerce et les marchés locaux, indiquant que Kwenda encouragera la production agricole et le commerce dans les zones rurales.

Manuel Nunes Júnior entrevoit des améliorations substantielles dans la vie de la population angolaise, lorsque les résultats de ce programme seront associés à ceux du Plan intégré d'intervention dans les municipalités (PIIM), en cours dans les 164 circonscriptions du pays.

Il a évoqué la forte composante d'insertion des bénéficiaires dans les activités productives et génératrices de revenus, soulignant que les 25 000 AKZ à allouer trimestriellement aux familles, en un an, permettront leur insertion dans des actions productives et rentables.

Le ministre d'Etat a rappelé que le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche et le Fonds de développement agraire sont les entités responsables de la mise en œuvre du Kwenda.

Les deux institutions sont chargées d'assurer l'approvisionnement en facteurs de production, tels que les semences et les engrais, la préparation des sols et l'assistance technique, visant à augmenter la production et la productivité des familles paysannes.

Manuel Nunes Júnior a appelé les bénéficiaires à utiliser correctement les montants à recevoir, avertissant que le projet est temporaire.

Par conséquent, a-t-il dit, elles devraient utiliser l'argent pour créer de petites sources de revenus, afin de devenir financièrement autonomes.

L'acte de lancement de ce programme a été témoigné par des entités de l'Exécutif angolais, des représentants du système des Nations Unies, de la Banque mondiale, de l'UNICEF et de la Banque africaine de développement.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.