Congo-Brazzaville: Emotion après le décès d'une femme enceinte mal prise en charge

la mort d'une femme enceinte de huit mois survenue vendredi 29 mai dans un centre de COVID, où elle devait subir une césarienne, a provoqué une vive polémique au Congo-Brazzaville. Elle aurait été présentée comme un cas positif au départ alors que le test post- mortem s'est révélé négatif, provoquant la colère de sa famille qui a porté plainte. Une enquête judiciaire a été ouverte, selon les autorités

Âgée de 29 ans, Chloé Bafouidinsoni est restée trois jours durant à l'hôpital de Makélékélé pour une acné qui aurait compliqué son état de grossesse, nécessitant alors une césarienne.

Transférée jeudi à l'hôpital Mère et Enfant Blanche Gomes, puis orientée le même jour, pour des besoins d'oxygène, à la clinique municipale Albert Leyono qui ne s'occupe plus que de la prise en charge des malades du Covid-19, Chloé, un peu abandonnée selon les témoignages de ses parents, a rendu l'âme vendredi matin après quelques légers soins comme l'explique son cousin germain sous couvert d'anonymat :

« Une fois arrivée à la clinique Leyono, le docteur (qui nous a reçus), étant humain comme nous, nous dit qu'on ne peut pas laisser la malade dans cet état et il faut intervenir. Ils ont désinfecté une salle et quand ils ont essayé de sauver ma sœur, elle est décédée vendredi à 4h du matin. Ce matin (du samedi), nous sommes allés récupérer le corps, mais il nous a été refusé sous prétexte que c'est un cas de Covid-19 », a-t-il détaillé.

On l'a fait passer pour un cas Covid-19, mais le test réalisé sur la dépouille s'est révélé négatif. Une source à la clinique Leyono n'a pas souhaité commenter les faits. Une autre au Comité de riposte a déploré "une négligence" entre les hôpitaux et annoncé l'ouverture d'une enquête judiciaire pour établir les responsabilités.

Après moult tractations entre les autorités sanitaires, la police et la famille, le corps de la jeune dame, qui devait donner naissance à son deuxième enfant, a été déposé samedi à la morgue municipale de Brazzaville. Ses parents promettent des obsèques dignes.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.