Angola: COVID-19 - Le matériel de biosécurité continuent d'arriver dans le pays

Luanda — Deux cent trente-cinq (235) tonnes de matériel de biosécurité et hospitalier, sur les 380 acquis par le gouvernement angolais en Chine pour combattre le Covid-19, sont déjà en Angola, avec l'arrivée d'une nouvelle cargaison vendredi (29).

Depuis le 28 mars, l'Angola a commencé à recevoir les premiers moyens, également de prévention, par la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, qui a effectué le premier et unique envoi vers le pays, laissant la mission à la compagnie aérienne nationale TAAG.

A la suite, depuis le 12 avril, l'exploitant aérien angolais a pris en charge le transport des quantités restantes, ayant déjà effectué sept vols à ce jour, pour un total de 235 tonnes, soit une moyenne de 25 tonnes par opération Chine / Luanda.

Vendredi, un autre lot de 30 tonnes a été reçu, composé de 150 lits de soins intensifs, plus de 500 mille masques de type N95 et chirurgicaux, des milliers de gants et blouses, entre autres matériels essentiels pour la prévention et la lutte contre la pandémie.

À la réception du matériel, à l'aéroport international 4 de Fevereiro, à Luanda, le secrétaire d'État en charge du secteur hospitalier, Leonardo Inocêncio, a déclaré que le matériel continuera à arriver dans le pays à la même vitesse jusqu'à la réception de 380 tonnes.

"Nous venons de recevoir le septième vol de la TAAG, en provenance de Chine, avec 30 tonnes de matériel de biosécurité, acquises par l'Exécutif, et d'autres suivront dans les prochains jours, avec lits, ventilateurs, matériel de laboratoire et autres", a-t-il souligné.

Selon le responsable, ce matériel renforce le «stock» au niveau du pays et, à mesure qu'il arrive, il est distribué entre les 18 provinces, avec la normalité, donnant la priorité aux zones frontalières, car elles représentent un plus grand risque de cas de contagion.

«Nous cherchons en premier lieu à approvisionner les provinces (frontalières) avec d'autres pays, car elles présentent un risque accru de contamination par le covid-19. Et, en cas d'apparition de cas positifs, les professionnels peuvent dispenser un traitement local », a-t-il expliqué.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.