Sénégal: Saint-Louis - Attirant l'attention de la Saed sur la nécessité de sécuriser la production agricole - Podor prône des conditions de récolte et de stockage adaptées

La Direction Générale de la Société Nationale d'Aménagement et d'Exploitation des Terres du Delta du Fleuve Sénégal et des Vallées du Fleuve Sénégal et de la Falémé - (SAED) a reçu dernièrement une forte délégation de producteurs du département de Podor. Ces derniers ont longuement échangé avec le Directeur Général, Aboubacry Sow, sur la nécessité aujourd'hui de sécuriser la production agricole notamment celle de la saison sèche chaude 2020. D'autres attentes des producteurs ont été aussi passées en revue.

Au cours de la rencontre, les producteurs de Podor ont en effet attiré l'attention sur la nécessité de sécuriser la production attendue en garantissant une bonne lutte contre les oiseaux granivores et en créant les conditions de récolte et de stockage adaptées à la physionomie prévue de l'hivernage. Ils ont également rappelé les difficultés du département de Podor dans le domaine agricole particulièrement le domaine de l'agriculture irriguée, notamment dans les aménagements hydro-agricoles (le périmètre de Nianga aménagé depuis 1974 et réhabilité en 1984), les périmètres du Projet Madina Pété et le casier de Diawara; du parc de matériel agricole et équipement rural pour faciliter la logistique de la double, voire la triple campagne agricole à savoir l'hivernage, la contre saison froide et la contre saison chaude.

La mise en place des équipements adaptés notamment des Groupes Motos Pompes, tracteurs, entre autres et la disponibilité des pièces de rechange ont été aussi évoquées. A cela s'ajoute la perturbation de la commercialisation de certaines spéculations spécialement les oignons avec des paysans qui ont vécu les contre coups de restrictions et de fermeture des Loumas hebdomadaires.

Très au fait du potentiel agricole du département de Podor, les producteurs ont longuement échangé avec le DG de la SAED, Aboubacry Sow, sur les importants défis relatifs à la mise en valeur agricole, au renforcement des capacités des acteurs pour la gestion durable des équipements et aux retombées de la production sur les revenus générés. Ils ont parlé aussi des réalisations et activités prévues des projets exécutés par la Saed dans le département de Podor dont la finalité est d'assurer la sécurité alimentaire notamment le projet Aidep pour 2600 hectares; la réhabilitation des 3000 hectares du projet Prepiv; des 1200 hectares du Projet Pariis et aussi la réhabilitation et l'extension pour 602 hectares de la coopération Coréenne.

Pour terminer, les producteurs de Podor se sont engagés à faire une bonne et meilleure campagne d'hivernage en continuant d'élever le niveau des emblavures, surtout avec ce contexte de Covid-19 et ont remis au Dg un document de plaidoyer pour une bonne activité agricole signé par des organisations de producteurs.

Dans son intervention, le Dg a surtout exhorté les producteurs à se concentrer dès à présent sur la préparation de la campagne d'hivernage 2020/21 qui constitue à ces yeux le véritable challenge dans ce contexte de Covid-19. Il s'est engagé à les appuyer pour une large sensibilisation de tous les producteurs du département de Podor pour un engagement total dans ce combat noble et exaltant de nourrir la population sénégalaise et d'être indépendant pour notre sécurité alimentaire. "En effet avec les potentialités de la vallée du fleuve Sénégal et surtout celles du département de Podor et de la région de Matam, nous devons nous orienter dans une logique d'exploiter toutes les superficies aménagées en double culture mais aussi continuer à aménager le potentiel disponible. Et pour cela, nous avons la volonté politique qui a été manifestée par le Président de la République et mise en œuvre par le Ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural", a dit le Dg Aboubacry Sow tout en indiquant que la campagne d'hivernage 2020/21 constitue le véritable challenge dans ce contexte de Covid-19.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.