Congo-Kinshasa: Rapport sur l'autopsie de la mort de Raphaël Yanyi - Fayulu exige la plus grande transparence !

Il vient de briser un long moment de silence. Martin Fayulu Madidi, l'un des ténors de la Coalition Lamuka bloqué sur le sol américain en raison du confinement imposé pour stopper la propagation du Coronavirus, est monté au créneau pour demander avec insistance la plus grande transparence dans les différentes enquêtes en cours dans son pays, la RD Congo.

«Je suis indigné des morts suspectes qui sont devenues monnaie courante et banales dans notre pays et que des semblants d'enquêtes, souvent diligentées à la hâte, ne parviennent pas à élucider... C'est pourquoi, j'exige la plus grande transparence dans toutes les enquêtes en cours, y compris celle concernant le juge Raphaël Yanyi, le président du tribunal de grande instance qui était en charge du procès dit des «100 jours» faute de quoi un climat de psychose, sans doute voulu, risque de s'installer dans le pays», a martelé celui qu'on surnomme «le soldat du peuple».

Ce candidat malheureux à la présidentielle de 2018 indique que ces décès s'ajoutent aux carnages qui interviennent chaque jour en Ituri, à Beni, dans le Sud-Kivu, le Tanganyika. Il dit compatir aux douleurs et chagrins de la famille du juge président Yanyi, de la magistrature congolaise, de l'armée congolaise, des civils innocents et de tous ceux qui ont perdu un proche suite au Coronavirus.

Enfin, l'opposant Fayulu réitère son appel de voir le processus pour l'éclatement de la vérité sur les détournements présumés aboutir sur des sanctions exemplaires et sur la récupération des sommes volées.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.