Congo-Kinshasa: AFDC-A - La Haute Cour sur le point de trancher

Dans une requête adressée à la présidente de la Chambre basse du parlement jeudi dernier, la Cour Constitutionnelle a saisi le bureau de l'Assemblée nationale pour la déchéance des députés nationaux de l'AFDC-A/aile FCC.

Selon ce même document, la Haute Cour rappelle également l'inconstitutionnalité de la décision rendue par la commission Politique, Administrative et Judiciaire (PAJ) prise en date du 15 décembre 2019, décision relative aux litiges opposant les députés membres du regroupement parlementaire AFDC-A.

En effet, l'étau se resserre davantage sur les députés nationaux du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A) camp de Nene Nkulu, visiblement coincé depuis un temps par leur redoutable adversaire de l'AFDC-A aile Sénateur Modeste Bahati Lukwebo. S'il faut se fier aux notifications de la Cour Constitutionnelle à l'intention des députés AFDC-A/FCC, le décor se plante progressivement pour le dénouement de l'affaire de "dédoublement de l'AFDC-A".

Après avoir reconnu la paternité de l'AFDC-A au Sénateur Professeur Modeste Bahati Lukwebo, l'on peut s'attendre à une décision définitive qui permettra de lever l'équivoque, d'abord sur le parti, ensuite sur la plateforme pilotée par Bahati Lukwebo.

Encore que cette notification de la Cour constitutionnelle adressée, à travers son greffe, à la Présidente de l'Assemblée nationale, Mme Jeanine Mabunda, qui tombe comme le cheveu dans la soupe, vient mettre encore une fois en difficulté ces élus de l'AFDC-A/Nene Nkulu. Alors que ces derniers venaient d'être notifiés chacun d'une requête à déchéance du mandat parlementaire la semaine dernière.

Toutefois, c'est l'arrêt finale de la Cour Constitutionnelle qui mettra un terme aux différends qui persistent encore entre ces députés membres du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.