Ile Maurice: Fin du couvre-feu - Le boulot reprend ses droits, le trafic aussi !

Le confinement avait au moins un avantage : moins d'embouteillages.

En ce lundi 1er juin, c'est la vieille routine du stress au volant qui reprend. Si le télétravail est encouragé, on peut penser que moins de travailleurs se rendent au boulot, mais les rues de la capitale sont tout de même bondées, le marché central fréquenté. Car il n'y a pas que les travailleurs qui se déplacent, mais ceux qui veulent faire des courses ou régler des factures.

Les fonctionnaires également reprennent aujourd'hui le chemin du travail. Suivant la levée du couvre-feu sanitaire, annoncée par le Premier ministre vendredi, le ministère de la Fonction publique a, à travers une circulaire émise samedi, demandé aux fonctionnaires de reprendre le travail ce 1er juin. Dans ladite circulaire, il est demandé aux chefs de départements de s'assurer que les mesures de précautions sanitaires sont prises. Ou encore que les fonctionnaires se présentent au travail selon le système de flexitime, ou travaillent de chez eux sous le «work from home scheme».

10 % travaillent de la maison

Quant au secteur privé, selon le directeur de Business Mauritius, Kevin Ramkaloan, la majorité des salariés reprennent aussi le chemin du travail aujourd'hui. «Environ 10 % continueront à travailler de la maison. Parmi, ceux qui occupent des postes administratifs, et d'autres dans les services financiers et le secteur ICT/BPO (NdlR, information and communication technologies et Business Process Outsourcing)», indique-t-il.

Pour rappel, le 15 mai, dans le cadre de la reprise progressive et contrôlée des activités économiques, 6 750 fonctionnaires s'étaient rendus sur leur lieu de travail. Chiffre qui exclut ceux qui ont opté pour le télétravail, ceux affectés au sein des services essentiels ou encore ceux qui avaient déjà pris le travail le lundi 11 mai, pour s'assurer que tout soit en règle pour la reprise.

Cette rentrée des fonctionnaires a eu lieu selon un système d'horaires échelonnés (flexitime), afin d'éviter d'avoir des foules au bureau ou encore dans les transports en commun. Ainsi, certains travaillent de 8 h 15 à 15 h 30, de 8 h 45 à 16 h 00, de 9 h 15 à 16 h 30, et de 9 h 45 à 17 h 00. Un deuxième groupe de 30 % d'employés a remplacé le premier contingent, le vendredi 22 mai. En ce qui concerne le privé, environ 25 % des entreprises des principaux secteurs de l'économie ont repris le travail le 15 mai.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.