Ile Maurice: MK - «Je recommanderai la liquidation s'il le faut» dit Sattar Hajee Abdoula

C'était la première fois qu'il s'adresse à la presse depuis qu'il a été nommé administrateur d'Air Mauritius.

Ce lundi 1er juin, Sattar Hajee Abdoula a parlé de la situation de la compagnie d'aviation et est longuement revenu sur les allocations et autres avantages financières que que les employés touchent. Selon lui, si rien ne change, il n'aura pas d'autres choix que la liquidation.

Des allocations pour compenser les mois où il n'y a pas d'heures supplémentaires. C'est l'exemple cité par Sattar Hajee Abdoula lorsqu'il a martelé que les choses doivent changer. «Il y a 204 types d'allocations. Il y a en moyenne deux nouveaux types d'allocations à chaque fois qu'un nouveau CEO a été nommé». L'autre problème est le nombre d'employés à bord des avions. Alors que la norme internationale est de 150 employés par avion, Air Mauritius en a 236. C'est pour toutes ces raisons que l'administrateur a encore une fois martelé sa décision: la réduction de 50% des employés.

Selon les prévisions de Sattar Hajee Abdoula, d'ici mars 2021, Air Mauritius aura perdu Rs 9 milliards. «La masse salariale est de Rs 90 millions par semaine, soit Rs 350 millions par mois. Puis, il y a le leasing des avions, qui coûte Rs 250 millions mensuellement. A l'heure actuelle, nous avons déjà encouru des dettes de Rs 800 millions et dans trois à six mois, ce chiffre se situera entre Rs 3 et Rs 6 miliards» a-t-il dit. Dans la foulée, il a fait savoir qu'étant une compagnie commerciale, Air Mauritius ne pourra pas se tourner vers le cargo pour générer des profits. Face à la situation financière, l'option de liquidation devient de plus en plus visible. Il demande donc aux employés et aux lessors de faire des sacrifices.

Revenant sur les syndicats, Sattar Hajee Abdoula a rappelé que moins de 24 heures après sa nomination, il a eu une rencontre avec le syndicats et que dès le début, il a été clair. «Nou ine deman dimoune kine fini komplet 400 mois service alé. Apré, nou pé préparé pou ale devan Redundancy Board»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.