Sénégal: Reprise des cours - Les modalités expliquées par le ministre de l'Education nationale

La reprise des cours pour les classes d'examen est prévue ce mardi 2 juin. Le contexte de cette reprise est particulièrement marqué par la pandémie de Covid-19 présente au Sénégal depuis trois mois, le premier cas officiel est détecté le 2 mars.

Le ministre de l'Education nationale Mamadou Tall s'est adressé au Soleil, dans un entretien exclusif, afin d'indiquer les grandes lignes de cette reprise.

Selon Mamadou Talla, « dès l'apparition du premier cas, en rapport avec le gouverneur de Dakar, le ministère de l'Éducation nationale a organisé une grande leçon sur le coronavirus et mis en place par arrêté, un comité de veille en charge d'organiser la riposte face à cette pandémie ».

Le travail du comité interministériel ajouté aux rencontres intersectorielles régulières ont permis l'élaboration d'un plan opérationnel de reprise des cours validé par l'ensemble des familles d'acteurs pour la continuité pédagogique avec la réouverture des écoles pour les classes d'examen et « Apprendre à la maison » pour les classes intermédiaires.

Les mesures qui accompagnent l'ouverture des classes sont de plusieurs ordres. Le ministre précise à ce sujet qu'il s'agit « d'opérations et des mesures sanitaires de mise à niveau systématique des écoles, établissements et services aux normes sanitaires et sécuritaires, la désinfection, le nettoiement, l'adduction d'eau, la garantie de toilettes fonctionnelles et la mise à disposition de personnel d'appoint et l'aménagement d'un espace d'isolement propre à chaque structure ».

Il y a aussi la dotation aux élèves et personnels en kits sanitaires (masques normées et gel hydro alcoolique), la mise à disposition de thermo-flashs mais aussi de dispositifs de lavage des mains

Classe en zigzag

Les élèves devront être disposés de la manière suivante: un élève par table et ils vont s'asseoir en zigzag avec les masques qui sont obligatoires. Sur ce point, le ministère de l'Education nationale a été appuyé par le ministère de la Formation professionnelle avec 400.000 masques, le ministère de l'Industrie a donné 500.000 masques et les ministères des Transports terrestres et Collectivités territoriales sont respectivement à pied d'œuvre dans le transport et la mise à disposition des matériels requis des écoles et établissements.

Par ailleurs, le ministre a initié une caravane pour faire le tour des régions avec un double objectif : remettre le matériel requis aux comités régionaux dirigés par les gouverneurs mais aussi s'imprégner du niveau de préparation de la rentrée. « Ce qui nous a permis de voir que toutes les dispositions ont été promptement prises avec une mobilisation exceptionnelle de l'ensemble des acteurs de la communauté éducative. De plus, j'ai équipé toutes les Inspections de l'éducation et de la formation (Ief) et Inspections d'académie (Ia) de duplicopieurs, des machines avec une très grande capacité de tirage, pour permettre la continuité pédagogique des élèves des classes intermédiaires ».

Des précisions sur les examens

Sachant que plus de 20% des élèves viennent du privé, toutes les mesures prises dans la riposte concernent autant le public que le privé.

Cependant, le ministre Mamadou Talla confie que certains concours tels que Miss-Math/Miss-Sciences et le Concours général ne pourront pas se tenir cette année, compte tenu du contexte.

Par contre, les examens traditionnels se dérouleront normalement avec un certain décalage. Un calendrier de l'ensemble des évaluations (Cfee, Bac, Bfem), établi, en rapport avec les différentes entités impliquées (directions pédagogiques, Dexco, Office du Bac), est disponible.

Par ailleurs, les dispositions seront prises pour que l'année prochaine le quantum soit respecté. « L'évolution de la pandémie nous édifiera sur les décisions idoines à prendre tout en apprenant à nous adapter à toute nouvelle situation ».

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.