Madagascar: Bois et énergie - Le système de contrôle et fiscalité à formaliser

La crise sanitaire mondiale actuelle causée par le covid-19 n'a pas empêché la cellule technique élargie de la Plateforme régionale d'échange en énergie de biomasse dans la région Diana à ne pas s'activer.

Elle s'est réveillée de son sommeil profond. Durant ces cinq dernières années, le manque d'initiative se faisait sentir, or la Plateforme, qui signifie à la fois plan et plateforme, a été installée afin de gérer l'énergie biomasse. Le charbonnage est un fléau dans la région Diana, mais c'est un mal voué à durer, si l'on ne trouve pas des alternatives, comme les reboisements ou autres.

Les membres de la Plateforme se sont donné rendez-vous dans la salle de réunion de la région, en fin de semaine, pour un atelier de réflexion sur la formalisation du du Système de contrôle et fiscalité de la filière bois énergie à travers un arrêté régional. C'était exactement une réflexion technique où tous les avis et propositions ont été sollicités. Comme il s'agit de publier un arrêté régional, la concertation a été aussi soumise à réflexion aux parties prenantes en provenance d'Ambanja et d'Ambilobe.

Selon les explications, en 2014, ce système a été élaboré de manière participative avec tous les acteurs concernés. Entre autres la direction région ale de l'Environnement durable, la société civile, les collectivités territoriales décentralisées, le Programme d'appui à la gestion de l'environnement comme partenaire, les charbonniers...

L'application de ce système au niveau de quelques communes pilotes a été accordée verbalement par la région Diana sans acte administratif formel. Dans ce système, les acteurs jouent leurs rôles dans le contrôle des flux des produits. Le système de taxation des produits permet d'autofinancer le contrôle. Et l'implication de la communauté de base (Coba) dans le système, réduit les charges afférentes au contrôle de l'administration forestière. Ainsi, le système a été appliqué au niveau de celles-ci depuis 2014 avec des résultats satisfaisants.

En outre, depuis 2016, un système de contrôle adapté est instauré au niveau de deux communes pilotes du district d'Antsiranana-II. Actuellement, l'extension de son champ d'application vers sept autres communes appelées « Communes RVI » où des centre ruraux de commercialisation ont été établis, est en cours avec l'équipe du service régional de contrôle (SRC) au niveau de la Dredd Diana. Après le premier atelier de réflexion, la mise en œuvre du système dans les dix communes pilotes a été également lancée.

À l'heure actuelle, la suite logique de ces interventions est de mettre en place un système de suivi de l'opérationnalisation du système et sa formalisation à travers un arrêté régional spécifique bois et énergie.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.