Madagascar: COVID-19 - Quatre ressortissants français de Mahajanga rapatriés

Une exception a été faite ce weekend à l'interdiction de circuler sur la RN4 pour les Majungais. Quatre personnes de nationalité française ont pu rejoindre ainsi Ivato.

L a demande d'autorisation de circuler sur la route nationale n°4, vers la capitale, ainsi que l'entrée et la sortie de personnes issues des régions infectées, a été suspendue depuis le 11 mai. Pourtant, cela n'a pas empêché des visiteurs et missionnaires de la capitale, d'Atsinanana et du Vakinankaratra de venir à Mahajanga. Ceux de la région Nord-ouest desservie par la RN6 ne sont pas concernés par cette mesure.

Les dernières statistiques font état de trente missionnaires venus à Mahajanga dans la semaine du 25 mai. Ils ont passé les tests et le Centre de commandement opérationnel Covid-19 de Boeny (CCOC) attend les résultats. Mais, exceptionnellement, depuis la fermeture des frontières à Mahajanga, trois véhicules particuliers ont été autorisés à sortir de Mahajanga samedi et dimanche pour rejoindre Antananarivo.

« Ils transportaient quatre personnes de nationalité française, deux Français, un Indien et un Malgache, ces derniers ayant la double nationalité, pour prendre le vol spécial prévu hier à Ivato par la compagnie Air France, à destination de l'Hexagone. Ce, dans le cadre du rapatriement des ressortissants français résidant à Mahajanga face au Covid 19 à Madagascar. C'est ce qui a marqué la situation de Mahajanga ce week-end », explique le coordonnateur de l'Agence des transports terrestres, Toky Rahaingo hier.

Huit barrages

Le contrôle des véhicules sortant de la région Boeny vers la capitale est assuré au niveau de L'ATT de Mahajanga depuis le début de l'application de l'état d'urgence sanitaire à Madagascar. La préfecture de Mahajanga délivre l'autorisation de sortie avec l'ATT de Mahajanga. Huit barrages et points de contrôle sanitaires sont placés sur la route nationale n°4 de Mahajanga jusqu'à Mahatsinjo, à Marovato Belobaka, à la sortie de Mahajanga, puis à Ankorefo, au croisement de Betsako à Ambovondramanesy, un point de contrôle sanitaire au croisement de Marovoay, au croisement Andranofasika vers Ambato-Boeny, au croisement Ambondromamy, Andranomamy ainsi qu'à Mahatsinjo.

Les véhicules de l'extérieur qui débarquent à Mahajanga sont directement gérés par le CCOC de Boeny. Un tableau des entrées et de sorties de véhicules est établi quotidiennement ainsi que le nombre des personnes ou passagers contrôlés. Des camions transportant des marchandises et produits de première nécessité pour l'approvisionnement des marchés de Mahajanga, des camions citernes et fourgons font la navette sur l'axe national Antananarivo vers Mahajanga.

Les responsables locaux sont toutefois préoccupés par la présence de taxis-brousse de type Sprinter qui se transforment en fourgon. Les conducteurs en profitent pour transporter des passagers.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.