Madagascar: Le contraceptif DPMA-SC lancé

Sept-cent-soixante-quinze femmes issues de dix-sept districts ont opté pour l'injection du DPMA-SC (Planning Familial Auto Injection), une autre méthode planification familiale, depuis un mois. Cette méthode a été lancée dans le pays, afin d'assurer la couverture en planification familiale et répondre aux besoins en contraceptifs.

« Les besoins non couverts en matière de planification familiale sont quasi stationnaires, de l'ordre de 18,4% contre 18% en 2012. Cette méthode permet d'apporter une solution », indique une source auprès de WISH2ACTION, un programme qui œuvre dans le domaine de la planification familiale. Selon cette source, plus d'un million-trois-cent-quatre-vingt-quatorze grossesses non désirées seront évitées lorsque la planification familiale est utilisée à bon escient.

Dans ce cas, 50% du but en matière de planification familiale sera atteint. « L'introduction de la gamme de produit permet justement à pallier la faible capacité de production des fabricants, ce qui a entraîné la rupture de stocks de certaines méthodes », indique-t-on, dans un communiqué de presse.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.