Madagascar: Attraction - Manjakamiadana locomotive du tourisme

Le palais de Manjakamiadana sera inauguré à l'occasion du 60e anniversaire du retour de l'indépendance. Il sera désormais un vecteur touristique de l'image de Madagascar.

Tel le phénix ou plutôt le Voromahery planté sur le fronton du portail d'entrée, le palais de la reine de Manjakamiadana renaît de ses cendres. Victime d'un g rand incendie le 6 novembre 1995, il a été presque complètement détruit. Il a fallu attendre dix ans pour voir un début de reconstruction à l'identique, pierre par pierre du palais de le reine, symbole de la souveraineté malgache et qu'un seul coup de canon lancé par les Français a suffi pour faire capituler la dernière reine Ranavalona III.

Les travaux entamés en 2005 se sont arrêtés en 2009 à cause des événements politiques. Les travaux ont repris l'année dernière lorsque le président de la République Andry Rajoelina a annoncé que sa reconstruction marquera le 60 eme anniversaire du retour de l'indépendance de Madagascar et surtout sa souveraineté. Le chantier sera terminé à temps avec en prime un Colisée derrière le palais.

Au delà de toutes les polémiques autour de cette nouvelle construction qui servira à retracer justement l'Histoire à travers des scènes de théâtre, c'est l'importance touristique de ce site qui mérite d'être soulignée. Le président de la République a annoncé dimanche sur TVM que trois cent mille visiteurs par an sont attendus à Manjakamiadana. Le prix du ticket est fixé à 100 000 ariary pour les étrangers, 10 000 ariary pour les nationaux et 2000 ariary pour les écoliers.

Incontournable

De quoi faire de Manjakamiadana une puissante source de revenu pour l'État. Et si les recettes sont réinvesties dans le tourisme, ce dernier ne pourra que s'en porter mieux. On sait que beaucoup d'investissements restent nécessaires pour faire décoller le tourisme en termes d'infrastructures. Ce qui est certain c'est que Manjakamiadana sera désormais la locomotive du tourisme culturel. Une innovation étant donné que jusqu'ici, le tourisme se résume aux lémuriens, aux tsingy, aux plages paradisiaques. Comme on aime bien les comparaisons ces derniers jours, il faut savoir que le musée de Louvre avec sa pyramide constitue une des principales attractions touristiques à Paris.

C'est la ville d'Antananarivo et l'office régional du tourisme qui pourront également tirer profit de cette remise en activité du palais de Manjakamiadana. La capitale ne servira plus aux touristes de gîte d'étape où ils ne resteront qu'une nuit avant d'entamer un tour de l'île. Désormais ils ont une bonne raison de passer quelques jours dans la capitale car la visite de Manjakamiadana sera incontournable et figurera en bonne place dans les agendas des tours opérateurs.

Pour les nationaux, ce sera l'occasion de revivre l'histoire du pays de manière plus ludique et divertissante que les cours magistraux. Une vraie aubaine pour les générations nées en 1995 et après qui n'ont jamais eu l'occasion de mettre les pieds à Manjakamiadana.

Une grosse lacune vient d'être comblée, mieux les nouvelles générations auront droit aux merveilles de la nouvelle technologie pour connaître le passé et avoir confiance au futur. Manjakamiadana devra raviver la flamme patriotique des Malgaches et leur rendre fierté et dignité à leur pays.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.