Madagascar: Tosika Fameno - Trente-neuf mille ménages couverts

Le plan d'urgence social mis en place par l'État malgache bat son plein à Antananarivo et dans les communes environnantes, à Toamasina et Fianarantsoa.

Plus de trente milles ménages ont reçu l'appui au niveau de la Commune Urbaine d'Antananarivo. Selon les statistiques publiées par le Fonds d'Intervention pour le Développement, sur les quarante-mille bénéficiaires prévus, trente-neuf mille huit-cent-deux ménages en ont perçu leur part dans la capitale. Les bénéficiaires sont issus des soixante-six fokontany de trois arrondissements. Pour les communes environnantes d'Antananarivo, les paiements sont en cours, comme c'est le cas à Ambohidratrimo où près de dix-sept mille ménages sont inscrits.

Pour les plus vulnérables, l'aide a été plus qu'utile. « J'ai perdu mon mari il y a quelques temps. Je subviens seule aux besoins de mon enfant. En ces temps sont difficiles, je pourrais tenir quelques temps. Ces 100 000 ariary ne suffisent pas mais c'est déjà ça », constate Tahiry, une lavandière qui habite à Ambohidratrimo. Marie Raheliarsioa, une autre habitante d'Ambohidratrimo, trouve que ce soutien tombe à point nommé. « Mon fils de 17 ans est en classe d'examen et doit aller à l'école dès la reprise des cours. Tous les jours, un petit budget est affecté aux frais de transport. Or mon travail de lavandière ne marche pas fort en ce moment. Cet argent me permet de couvrir ces pour quelques mois », explique-telle. Les paiements sont également en cours pour Toamasina, Fianarantsoa I et Lalangina.

Réclamation

Ceux qui ont été omis de la liste auront toujours une possibilité de faire une réclamation auprès des bureaux des fokontany. « Nous disposons d'un mécanisme de gestion des plaintes afin de recenser les non-inscrits dans la liste des bénéficiaires et dont les informations sont erronées », note Jaona Andrianantenaina, Directeur Général du FID, durant une visite de terrain à Ambohidratrimo, vendredi. Les réclamations pourront donc se faire au niveau des fokontany, des arrondissements et via le site Web du FID. Neuf-mille-huit-cent-soixante-seize réclamations sont reçues et recensés au niveau du Fonds d'Intervention pour le Développement (FID). Parmi lesquelles, 24% sont en cours de vérification et sept mille vérifiées et traitées.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.