Cote d'Ivoire: Taekwondo - Les clubs de Cocody soulagés par la Ligue communale

Des vivres, des non vivres ainsi que des lots de kits sanitaires distribués aux clubs de la commune. Le geste de la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd), à travers la Ligue communale de Cocody présidée par Me Soumah Nabi Serge (ceinture noire, 4e dan), est allé droit au cœur des pratiquants de la cité.

Venus de tous les quartiers de la commune, ce sont 48 clubs qui, en cette période de crise sanitaire de Covid-19, ont bénéficié de cet élan de solidarité le samedi 30 mai, sous l'apatam de l'école primaire Château d'eau, en face de la « Cité Rouge », cité universitaire.

« Notre président, Bamba Cheick Daniel, a bien voulu que nous menions la lutte contre la pandémie de coronavirus sur le plan local. C'est ainsi que nous avons été mis en mission pour mobiliser les ressources.

Nous avons donc recensé tous les clubs vulnérables afin de leur donner un coup de main en cette période difficile », explique le président de la Ligue communale de Cocody.

Pour réussir la mission à eux confiée par le président Bamba Cheick Daniel, Me Soumah Serge et son équipe de la Ligue de Cocody ont pris leur bâton de pèlerin pour faire le tour de leurs partenaires et autres personnes de bonne volonté. Ils ont surtout la chance d'avoir à la tête de leur commune, Jean-Marc Yacé.

Le maire qui est lui-même taekwondo-in n'a pas hésité à mettre la main à la poche. Il a donné, outre les 500 mille FCfa offerts par la mairie, le même montant à titre personnel. Soit un million de FCfa pour aider la Ligue à voler au secours d'une partie de la communauté en situation difficile.

Au total, la Ligue a pu réunir un lot d'une valeur estimée à plus deux millions de FCfa. « C'est avec beaucoup de joie que nous recevons ces kits.

C'est la preuve que nos responsables ne nous ont pas oubliés. Merci à la Fédération et à la Ligue communale de Cocody pour ce geste », a salué Me Assita Traoré du club de « Kanmi-Nian ».

Le patron de la Ligue les a surtout invités à ne pas baisser la garde. Car le virus est toujours présent.

« Il faut continuer de respecter les mesures barrières. C'est à ce prix que nous pourrons freiner la propagation de la maladie et convaincre le gouvernement d'alléger les mesures afin que nous puissions reprendre le chemin de nos salles », a insisté Serge Soumah.

A l'image de toutes les sociétés du monde, cette pandémie donne des idées aux taekwondo-in ivoiriens. Notamment, le raffermissement des liens de solidarité entre taekwondo-in. A ce propos, l'idée de mettre en place une mutuelle a germé et devrait être approfondie dans ce mois de juin.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.