Angola: Plus de mille enfants ont été victimes de violences cette année

Luanda — 1.427 enfants ont été la cible de violences en Angola, entre janvier et 15 mai de cette année, a annoncé lundi la ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la femme, Faustina Alves.

De ce nombre, enregistré par l'Institut national des enfants (INAC), nous soulignons aussi 677 cas de déni de paternité, 299 cas d'exploitation du travail des enfants et 155 cas de conflit de garde des enfants, a-t-elle précisé.

Faustina Alves, qui s'exprimait au moment de la signature du protocole d'entente entre l'INAC et le Centre intégré de sécurité publique (CISP), a déclaré que 782 d'entre eux sont des hommes et les autres (645) des femmes.

Selon la gouvernante, qui a signé le mémorandum avec le ministre de l'Intérieur, Eugénio Laborinho, l'INAC lancera, à partir du 16 prochain, la ligne d'accueil pour dénoncer les cas de violences faites aux enfants, dénommée "SOS-Enfant".

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.