Cote d'Ivoire: Lutte contre le COVID-19 - Une association ivoiro-coréenne vient en aide à trois communautés vulnérables

D'anciens bénéficiaires de bourses de stage en Corée du Sud regroupés au sein de l'Association ivoirienne des anciens stagiaires de la Koica (Agence coréenne de coopération internationale Ndlr) ont décidé de se joindre aux côtés des autorités publiques dans la lutte contre la Covid-19 et son impact socio-économique.

L'association a fait un important don en vivres et non vivres à trois structures prenant en charge des populations vulnérables, à savoir l'hôpital psychiatrique de Bingerville, l'orphelinat Khalid Ibn Walid d'Abobo et le collège catholique St François d'Oumé. La cérémonie officielle de remise des dons s'est déroulée, le 30 mai, dans les jardins de l'ambassade de Corée du Sud en Côte d'Ivoire sise à Cocody.

Le directeur de cabinet adjoint du ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Joseph Aka, a salué le geste de l'Aia-Koica qu'il a considéré comme étant citoyen et exemplaire. « Le monde entier est troublé et en détresse à cause de la Covid-19.

Cette action que vous posez aujourd'hui est citoyenne et devrait servir d'exemple à d'autres structures et organisations. Le gouvernement tient à traduire sa gratitude à toutes ces personnes et entités qui ont apporté leur contribution », s'est-il félicité.

Se félicitant également de l'initiative de l'Aia-Koica, le tout nouveau directeur pays de la Koica, Seo Dong Sung, a insisté sur la synergie d'actions et la positivité qui, à l'en croire, sont les armes qui permettront de gagner la guerre contre la pandémie.

En plus des dons, la contribution de l'Aia-Koica à la lutte contre la Covid-19 se décline en la sensibilisation, notamment sur les mesures barrières.

« C'est un devoir pour nous de prendre une part active à la lutte contre la pandémie. Car nous souhaitons voir cette maladie loin derrière nous dans les plus brefs délais.

Pour l'instant, nous sommes engagés dans la sensibilisation et les dons aux structures que nous avons sélectionnées à l'issue d'un processus rigoureux et participatif.

Notre objectif est de toucher un plus grand nombre de populations vulnérables ou rendues vulnérables par la pandémie. D'autres actions seront également menées en prélude à la période post-crise », a indiqué Benoît Amessan Ledjou, président de l'Aia-Koica.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.