Sénégal: Appel à la grève totale pour un «Sénégal sans transport» - Mardi de vérité pour syndicalistes et gouvernement

Les chauffeurs de l'interurbain, à travers l'Union des transporteurs routiers du Sénégal, appellent à une grève totale à compter du 1er juin à 00h. Conséquence : l'on court vers un «mardi sans transport» au Sénégal, si le mot d'ordre des syndicalistes venait à être respecté. Toutefois, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement,

El Hadji Oumar Youm, qui a tiré à boulet rouges sur les syndicalistes minimise et parle de «khoumbeul» ou divertissement et autre folklore.

L 'on s'achemine vers un mardi "sans transport" au Sénégal, aujourd'hui 2 juin. En effet, chauffeurs et transporteurs privés du soussecteur de l'interurbain, non contents de leur maintien en confinement malgré les mesures d'assouplissement, ont appelé, à l'issue d'une réunion tenue le mardi 27 mai dernier, à une grève totale.

A travers l'Union des transporteurs routiers du Sénégal, dirigée par le syndicaliste Gora Khouma, ils ont lancé un mot d'ordre de grève pour un «Sénégal sans transport», à partir du 1er juin à 00h, jusqu'à ce que l'Etat accède à leur demande de «dé-confinement», à l'image des autres secteurs d'activités concernés par les mesures d'allègement des restrictions prises par le président Macky Sall.

Le syndicaliste Gora Khouma et cie avaient par ailleurs décrété ce mot d'ordre en réaction de désapprobation du choix exclusif de la société Dakar Dem Dem (DDD) pour le retour des enseignants, élèves et étudiants à leurs postes respectifs en perspective de la reprise des enseignements pour les classes d'examens prévue à partir de ce mardi 2 juin 2020.

VOIX DISCORDANTES

Seulement, des acteurs ont manifesté leur désaccord par rapport à ce mot d'ordre de grève. A Dakar, le président du Regroupement des chauffeurs et transporteurs de la gare routière de Pétersen qui déplore le fait de ne pas être impliqué à la décision, s'était dit non partant.

Mieux, interrogé par Sud Fm, il a promis de mettre à disposition des usagers des cars et Tata de sa gare routière pour leurs déplacements.

Même son de cloche du côté de Saint-Louis où le président du regroupement des chauffeurs et transports de la région met en garde contre toute tentative de sabotage de leurs activités par des grévistes.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.