Cote d'Ivoire: COVID-19 - Des avancées notables dans la sensibilisation des transporteurs

Le commissaire principal Charlemagne Bleu, porte-parole de la police nationale, a indiqué le 31 mai, au cours du point d'information quotidien sur la pandémie à coronavirus, au ministère de la Sécurité et de la Protection civile, une bonne adhésion des acteurs du domaine des transports à la mise en œuvre du plan gouvernemental de riposte.

D'autant plus que durant la semaine écoulée, seulement 260 voitures ( 13 particuliers et 247 transports publics) ont été mises en fourrière sur 14 667 véhicules ayant fait l'objet de contrôle, selon lui. Cela représente un taux d'adhésion de 98,23 %.

Charlemagne a également fait savoir que 1320 masques ont été distribués aux agents des forces de l'ordre sur les 1789 mis à disposition.

Le porte-parole de la police nationale a toutefois dénoncé des rassemblements de personnes à la faveur d'activités sociales et religieuses au mépris des gestes barrières édictés par les autorités sanitaires et administratives.

C'est en cela qu'il a rappelé l'instruction faite aux agents des forces de l'ordre par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile de passer à la phase de répression, en considérant que la période de sensibilisation est échue.

Présentant le point de la situation sanitaire, Dr Édith Kouassi, conseiller technique du ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, a indiqué que 49 nouveaux cas confirmés de contamination enregistrés le 30 mai ont été détectés parmi 357 échantillons analysés, soit 13,72 %.

Elle a a réitéré l'appel du ministre Dr Eugène Aka Aouélé a respecter les mesures barrières pour briser la chaîne de contamination. Surtout que la fluctuation du taux d'augmentation des cas varie de 6 à 11 % et peut atteindre 20%, affirme t-elle.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.