Sénégal: Basket-Ball - Les présidents de l'As Douanes et Asvd font les comptes

Après le président de la Fédération sénégalaise de basket, le Club de la Presse de l'Association nationale de la presse sportive a servi de tribunes à Demba Seck de l'As Douanes et Yatma Diaw de l'As Ville de Dakar.

Une occasion pour les deux présidents de clubs champions du Sénégal de revenir sur la saison de basket finalement annulée à cause de la crise sanitaire de la Covid 19.

Mais aussi des ambitions de cette saison différée aux compétitions africaines de clubs auxquels, ils devront représenter le Sénégal. Il s'agit notamment Basket African League (BAL) pour l'As Douanes et les championnats d'Afrique des clubs féminins pour l'As Ville de Dakar

DEMBA SECK PRESIDENT SECTION BASKET AS DOUANES Accompagnement des clubs : «Trouver avec les clubs la meilleure solution»

Tout le monde est impacté aujourd'hui. Les associations peuvent être considérées comme des PME. Nous sommes arrivés à l'arrêt des compétitions et nous sommes impactés. A l'instar de tous les clubs du Sénégal, l'AS Douanes voudrait être accompagnée au regard des investissements effectués.

Nous étions engagés dans une compétition qui demandait le recrutement de joueurs professionnels venant de l'extérieur. Cela exigeait un certain nombre de conditions et répondre aux obligations pour rendre notre équipe compétitive sur le plan local.

Quand on parle au niveau de l'AS Douanes, nous parlons des titres glanés à la fin de saison sportive. Par rapport à la Fédération, nous sommes disposés à accompagner sur le plan financier et matériel. En tant que premier vice-président de la FSBB, le basket n'est pas nanti et nous attendons de la FIBA des moyens additionnels pour accompagner les clubs.

S'il y a des moyens d'accompagnement, nous serons entièrement preneurs. Les clubs ont investi de fortes sommes d'argent et il faudrait les appuyer dans ce sens. Nous sommes disposés au niveau de la Fédération de trouver avec les clubs la meilleure solution.

A l'AS Douanes, nous avons ce qu'on appelle l'unicité de caisse. Elle a un seul compte bancaire et une même source de financement.

Sans entrer dans une logique de concurrence avec le football, je peux me retrouver dans le football et nous sommes dans un corps paramilitaire. Nous investissons beaucoup d'argent et il faut saluer l'esprit du Directeur général et du président délégué qui mettent énormément de moyens dans la section de basket.

«LE BUDGET DE CETTE SAISON ETAIT COLOSSAL» J

e ne pourrais pas divulguer le budget de la section de basket. Je peux juste dire que c'est une manne financière mise à la disposition de la section de basket comme à l'image du football. Cela dans le but de permettre aux clubs de jouer les premiers rôles sur le plan national et continental.

Pour nous, il faut un accompagnement sur le plan financier pour pouvoir avoir les meilleurs joueurs. Tout ce fait en coordination avec les besoins exprimés par le staff technique, dirigé par Mamadou Guèye «Pabi». Nous faisons tout pour avoir les meilleurs joueurs et les mettre dans un bon niveau de salaire.

Et nous avons eu des résultats probants ces dernières saisons. Le budget de cette saison était colossal, car nous devions jouer la BAL.

Cela répond aux expressions des besoins faits par le coach dans le cadre du recrutement de joueurs professionnels, afin de présenter une équipe digne du nom et défendre les couleurs du Sénégal.

Le souhait c'est de conserver notre effectif et cette décision revient au coach. A l'AS Douanes, nous faisons confiance à l'encadrement technique qui devrait choisir les joueurs à conserver ou à libérer. Mamadou Guèye est le maître d'orchestre.

Nous allons tout faire pour pouvoir conserver les joueurs en fonction des besoins du coach. Concernant les joueurs étrangers, il y avait un Sénégalais, deux Américains, nous étions en discussion avec un Nigérian et Sud-soudanais.

Nous avons aussi recruté un joueur nigérian qui est dans la NBA Academy à Saly. Les Américains sont rentrés et nous sommes toujours en contact avec eux. Nous réfléchissons aussi sur les possibilités à renforcer l'équipe.

«JOUER LES PLAY-OFFS ET ATTEINDRE LES FINALS FOUR A LA BAL»

Par rapport à la BAL, le Sénégal état prêt à abriter la première phase des compétitions qui devait se tenir du 13 au 15 mars. L'AS Douanes devait jouer deux matches à Dakar. Tout le matériel est déjà à Dakar.

C'est pour dire que nous sommes prêts pour la compétition. Nous sommes en communication avec les organisateurs c'est-à-dire le Directeur des opérations, Lamine Savané. Il y a un suivi depuis les EtatsUnis pour l'accompagnement et voir ce qu'il y a lieu de faire.

« NOUS FAISONS PEUR A TOUS LES CLUBS»

Cela fait longtemps que nous n'avons pas pris part à une telle compétition. C'est pour vous dire que nous avons une ambition de bien représenter le Sénégal, au regard de son palmarès sur le plan continental, sans oublier le comportement de notre discipline à l'échelle mondiale.

Il est important pour nous de pouvoir s'aligner sur la même longueur d'ondes que les équipes nationales, afin de montrer que nous avons de bons clubs et que nos joueurs locaux sont capables de faire autant que certains des autres pays.

C'est une concurrence qui est là. Nous faisons peur à tous les clubs qui prennent part à la BAL. Ils regardent les clubs sénégalais à l'image des équipes nationales avec ses stars hommes et dames. L'objectif c'est de jouer les play-offs et si nous pouvons atteindre les Finals Four ! Nous n'allons pas nous en priver.

Nous espérons que la propagation du virus sera maîtrisée par les autorités sanitaires pour que nous puissions démarrer au mois de novembre. Il faut respecter les gestes barrières et c'est difficile en faisant du sport.

Ce ne serait pas aussi important de jouer à huis clos comme le fait la Bundesliga ou dans d'autres pays sous peu. Le basket est un sport de spectacle et il faut du show et surtout de l'ambiance. C'est qui fait le charme de notre discipline sportive.

SELECTION NATIONALE : «NOUS SOMMES SUR LA BONNE VOIE»

«Nous sommes sur la bonne voie surtout au niveau des sélections nationales. Nous sommes en train de tout faire pour pouvoir figurer dans le top 3 ou 4 africain. Sur le plan mondial, nous essayons tant bien que mal de rivaliser avec les grandes nations »

«CHAQUE CLUB DOIT CONNAITRE SES MOYENS ET SES LIMITES»

C'est un problème de planification et chaque club doit connaître ses moyens et ses limites pour pouvoir recruter. Ce n'est pas la Fédération sénégalaise de basket, tout doit se jouer au niveau des équipes.

A l'AS Douanes, nous tenons un langage de vérité aux joueurs en leur faisant savoir ce qu'on peut faire. C'est primordial pour que le joueur puisse vous respecter en tant que manager.

La parole donnée est très importante. Nous sommes dans un sport amateur, mais le jour où nous serons professionnels il y aura des obligations dans chaque contrat. Chaque partie devrait respecter ses engagements pour éviter des actions en justice.

Au niveau de la BAL, tous les contrats signés sont déposés à la NBA et nous avons mis en place un cadre juridique formel. Toutes les obligations doivent être respectées par chaque club.

En cas de manquement, le club concerné pourrait être retiré de la compétition. Je conseillerai aux autres présidents de club de dire concrètement ceux qu'ils peuvent payer aux joueurs.

YATMA DIAW PRESIDENT AS VD «Les autorités sont favorables pour appuyer les clubs»

«L'annulation de la saison est un problème par rapport à nos clubs. Quand la Fédération nous avait saisi, nous avions demandé la reprise de la saison, de la finir et de se pencher sur celle 2020-2021. C'est un manque à gagner pour nous, surtout que nous avons énormément dépensé en termes de prise en charge.

Ce que nous demandons c'est de venir en appoint aux clubs. Je pense que les autorités sont favorables pour appuyer les clubs. Je parle des charges fixes et ça peut aller jusqu'à 10 millions. C'est très lourd comme dépenses. Notre souhait est de retenir nos joueuses et joueurs pour la saison 2020-2021.

Comme la saison est annulée, ça veut dire que les contrats sont nuls. J'ai commencé des négociations avec les joueuses. Je pense que nous allons trouver un terrain d'entente pour avoir le même groupe pour l'année prochaine».

«CE N'EST PAS NORMAL QUE LE SENEGAL RESTE 10 ANS SANS PRENDRE PART AUX JOUTES AFRICAINES !»

«Nous avons toujours cette ambition et c'était l'objectif cette saison. D'après les informations, la FIBA Afrique veut jouer ses compétitions. Nous allons travailler dans ce sens.

Ce n'est pas normal que le Sénégal reste 10 ans sans prendre part aux joutes africaines des clubs ! C'est une anomalie et je me lance ce défi en tant que président d'aller en Afrique. Si la FIBA Afrique organise, nous nous donnerons les moyens de participer».

«NOTRE BUDGET QUI VARIE ENTRE 80 ET 100 MILLIONS EN FONCTION DES PRIORITES»

Nous recevons une subvention de la mairie de Dakar. La maire a augmenté la subvention et a offert un bus pour les déplacements de l'équipe.

Les agents municipaux ont adhéré et on prélève une somme sur leurs salaires qui sera reversée dans les caisses du club. A cela, il faut ajouter les organisations que nous faisons pour collecter des fonds.

Je peux citer les soirées de gala et autres manifestations. La subvention n'est pas fixe. Elle dépend des recrutements, de la prise en charge salariale du club.

C'est sur cette base que nous allons exposer le projet aux autorités. C'est sur cette base que nous fixons le budget qui varie entre 80 et 100 millions en fonction des priorités.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.