Sénégal: Mamadou Jean Charles Tall, architecte - «Les zones protégées ne doivent pas être agressées par des particuliers...»

Moi je rappelle juste que cette zone, normalement, est une zone non aedificandi et que si quelqu'un a une autorisation de construire, c'est certainement parce qu'elle a pu être déclassée. Et je ne vois pas quelle justification on peut avoir à déclasser une zone comme ça.

C'est une zone du Domaine Public Maritime et normalement ça ne devrait être fait. Mais, malheureusement, aujourd'hui, quand vous regardez la corniche, c'est toute la corniche qui est agressée.

Ce n'est pas seulement les Mamelles, mais si vous quittez l'ancien aéroport pour venir au Centreville, posez-vous la question : «combien de fois vous voyez la mer ?

Or, la mer, c'est un patrimoine commun et qui n'aurait pas dû être privatisée. En aucun cas. Les zones qui sont des zones protégées ne doivent pas être agressées pas des particuliers. Il n'y a pas une raison pour qu'on privatise l'accès à la mer.

Normalement, quand un édifice est classé patrimoine, que ça soit patrimoine national ou mondial, en tout cas dans tous les règlements de classement de patrimoine, on définit une zone de protection au tour de ce patrimoine qui fait qu'on ne peut pas construire là-bas et on ne peut pas défigurer.

Imaginez, s'il y a un immeuble qui est construit là-bas et que cet immeuble cache la vue du Phare des Mamelles, d'une manière ou d'une autre, ça perd l'intérêt.

Il n'y a plus vraiment d'intérêt. Dont l'idée, pour moi, c'est que quand on a des zones qui sont des patrimoines ou bien des zones qui appartiennent à tout le monde, il faut les défendre, il ne faut pas accepter que ça soit touché par qui que soit.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.