Sénégal: Un natif de Belel en provenance de Dakar teste positif - Matam tombe et met le pays au rouge

Le Sénégal est désormais au rouge avec la quasi-totalité de ses 14 régions impactées par la maladie du coronavirus. Après plusieurs mois de résistance, la région agricole et au demeurant la zone sylvo-pastorale du pays est tombée devant Covid-19, quelques semaines après les régions de Kédougou et Kaffrine.

Jusque- là épargnée de la contamination au nouveau coronavirus, la région de Matam a en effet enregistré avant- hier, dimanche 31 juin, son tout premier cas contrôlé positif à la maladie de Covid-19, rendu officiel le lundi 01 juin.

Des prélèvements effectués sur un riche « Téfanké », commerçant de bétail, de la commune de Houdallaye (département de Ranérou), le 29 mai dernier, ont été confirmés positifs par le laboratoire décentralisé de l'institut Pasteur à Touba.

Le malade qui est une grande notabilité et un grand éleveur du village de Bélel situé à 25 kilomètres de Houdallaye s'adonnait, relève-t-on, au commerce de bétail en faisant des navettes entre le département de Ranérou et la ville de Dakar, pour les besoins de son activité.

Pour le moment, le cas de Houdallaye qu'on dit être « un cas asymptomatique » continue de figer l'esprit des populations du département de Ranérou et celles de la région car aux dernières nouvelles «les autorités sanitaires auraient identifié une trentaine de personnes contacts du patient».

A l'issue d'une réunion de crise tenue à la gouvernance, le chef de l'Exécutif régional a appelé les populations à la sérénité, avec une stricte observation des gestes barrières.

Aux dernières nouvelles, le «téfanké» se trouverait toujours chez lui avec tous les membres de sa famille avec lesquels il a partagé le repas.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.