Bénin: Le pays assouplit ses mesures de lutte contre le coronavirus

Ce mardi, les transports en commun, bars et lieux de culte ont été autorisés à reprendre leurs activités, après deux mois d'arrêt.

Le gouvernement avait décidé de lever certaines mesures la semaine dernière, tout en appelant à continuer de respecter les gestes barrières contre le Covid-19.

Le constat de ce premier jour de reprise est que le Bénin s'est remis presque totalement en mouvement.

Les fortes pluies de ce mardi matin n'ont pas empêché les fidèles catholiques de retrouver le chemin des églises. La paroisse Bon Pasteur de Cadjèhoun, en plein cœur de Cotonou, a fait sa rentrée.

Une reprise version « riposte au coronavirus » : plusieurs dispositifs de lavage de main dans la cour, trois fidèles par banc tous masqués. Le nombre de messes est passé lui de trois à huit par jour pour éviter l'affluence.

Sur la route, les minibus ont refait leur apparition à Cotonou. Ces bus qu'on disait champions de la surcharge ont été raisonnables. Chose rare, ils ont installé seulement deux passagers par banquette et veillé au port du masque par les passagers.

À la place de l'Étoile rouge, gare de départ de certaines compagnies de transport en commun, le trafic vers le nord du pays a repris. Le premier bus pour Parakou est parti à 7 heures avec des voyageurs masqués et distants les uns des autres, deux sièges pour un passager.

Quant aux bars, il faudra attendre une heure plus avancée dans la journée pour savoir s'ils retrouvent leur animation d'avant.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.