Algérie: La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental

Washington — La Banque mondiale a retiré de ses sites internet les cartes géographiques du Maroc, qu'elle avait publiées le mois dernier et qui incluaient illégalement le Sahara occidental, territoire inscrit à l'ordre du jour de la commission des questions politiques et Décolonisation de l'Organisation des Nations unies (Quatrième Commission) en tant que territoire non autonome sur lequel le Maroc n'a aucune souveraineté ni mandat international.

La mesure prise par la Banque mondiale est intervenue après que l'Observatoire international pour le contrôle des ressources naturelles du Sahara occidental (Observatoire Western Sahara Ressources Watch-WSRW), a envoyé une lettre à l'administration de la Banque le 27 mai pour protester contre "l'erreur grave qui viole la souveraineté du peuple sahraoui et son droit à la liberté et à l'indépendance".

D'autre part, WSRW a demandé à la Banque mondiale de "garantir qu'aucun investissement n'est fait dans un projet au Sahara occidental occupé avant de trouver une solution finale au conflit dans la région conformément au droit international".

L'Observatoire intervient aussi pour alerter les entreprises internationales et les gouvernements sur les répercussions négatives des investissements illégaux dans la région et l'interruption des efforts des Nations Unies pour trouver une solution pacifique au conflit, en plus de violer le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.