Ile Maurice: Destruction des maisons des squatteurs - Obeegadoo s'explique

«Vrais» et «faux» squatteurs. C'est le refrain qu'a entonné le ministre du Logement et des Terres, Steve Obeegadoo, lors de la conférence de presse qui a eu lieu il y a quelques instants en ce mardi 2 juin.

Evoquant l'opération «kraz lakaz» qui a lieu dans plusieurs régions du pays, il a expliqué que la grande majorité des personnes qui ont installé des structures illégales sur les terres de l'Etat ne sont pas en fait des «squatteurs légitimes». Il s'agirait, selon lui, de familles ayant déjà un endroit où habiter mais qui ont «profité du relâchement de la surveillance des autorités» pour venir 'marquer' un bout de terrain en espérant se l'approprier pendant la période de confinement, surtout. Rien que pour un site, seules six sur 63 familles étaient réellement des squatteurs, à en croire Steve Obeegadoo.

Il affirme que toutes ces familles ont accepté de quitter ces terrains et retourner vers leurs anciens lieux d'habitation. Sauf, dit-il, å Curepipe et Pointe-aux-Sables, où un accord à l'amiable devant la justice a été trouvé, pour accorder à certains un délai pour évacuer les lieux...

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.