Congo-Brazzaville: COVID-19 - Le Club 2002 PUR disponibilise 17 mille masques

Le secrétaire général du Club 2002 PUR, Juste Désiré Mondélé, a offert le 30 mai, des lots de masques aux comités d'arrondissements de Brazzaville et aux délégués départementaux du pays.

Sur les 17 mille bavettes que le Club 2002 PUR, Parti pour l'unité et la République, a mis à la disposition des Congolais, chaque arrondissement de Brazzaville y compris la sous-préfecture de l'Ile Mbamou en a reçu 1000 et les autres départements du pays six-cents masques. Pour ces départements, le permanent du parti a été instruit pour faire acheminer les masques. En effet, la priorité est donnée aux élèves des classes d'examen qui renouent dès ce 2 juin avec les cours ainsi qu'aux militants et sympathisants du parti.

Première à recevoir ce don, l'administrateur-maire de Bacongo, Simone Loubienga, dont l'arrondissement a servi de cadre pour la remise des masques, a eu des mots justes pour saluer l'élan de solidarité du Club 2002 PUR. « C'est avec un immense plaisir que nous réceptionnons ces masques. Etant donné que le port du masque est obligatoire, il y a un slogan qui dit pas un pas sans masque. Avec les masques que nous avons reçus de la préfecture de Brazzaville, nous allons nous déployer dans les différents établissements de notre arrondissement pour que tous les élèves aient au moins un masque sinon deux pour pouvoir les changer et les laver », s'est réjoui Simone Loubienga, précisant que le port du masque est une des mesures nécessaires pour faire disparaître la pandémie de Covid-19.

Remettant le don aux présidents des comités d'arrondissements ainsi qu'aux délégués départementaux au nom du président fondateur du Club 2002 PUR, Guy César Wilfrid N'Guesso, Juste Désiré Mondélé a insisté sur le respect des mesures barrières. Selon lui, le port de masque est rendu obligatoire d'autant plus qu'il permet aujourd'hui de réduire de façon substantielle la contamination.

« Le chef de l'Etat a édicté plusieurs mesures pour protéger à la fois l'ensemble de la population, les acquis et la République. Notre objectif, en ce qui concerne notre parti, est que tous les citoyens de la République puissent avoir leur masque. Il faut que chacun, là où il est, continue la pédagogie en ce qui concerne les gestes barrières, le port du masque qui ne doit pas être simplement un gadget que l'on porte pour éviter la force publique mais plutôt comme un support de protection », a insisté le secrétaire général.

S'adressant aux responsables des comités d'arrondissements, il les a invités à renforcer davantage des passerelles avec les autres forces vives de la nation pour appuyer et accompagner le chef de l'Etat dans l'œuvre de développement du pays. « Vous avez cette mission de continuer à travailler, à être en contact avec les autres forces vives de la nation parce que demain se prépare aujourd'hui. Je sais que vous êtes outillés à le faire et nous pouvons compter sur vous pour des victoires certaines de demain. Vous devez commencer la mobilisation, la pédagogie, à vous organiser et que toutes les structures intermédiaires et de base s'approprient la ligne du parti parce qu'il y a la victoire dans le travail », a conclu Juste Désiré Mondélé.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.