Congo-Kinshasa: Déconfinement intégral - Eteni Longondo nage-t-il à contrecourant du Conseil des ministres ?

Il y a quelques semaines, Dr Jean-Jacques Muyembe qui pilote l'équipe de riposte contre la Covid-19, situait l'atteinte du pic de la pandémie entre fin mai et début juin 2020. Mais, dans une conférence de presse tenue ce lundi 1er juin à Kinshasa, le ministre de la Santé Publique, Dr Eteni Longondo, annonce, quant à lui, l'atteinte du pic à mi-juin de l'année en cours.

Pourtant, faisant suite aux recommandations du dernier Conseil des ministres, une commission est mise en place pour réfléchir sur les modalités du déconfinement en commençant par la relance des secteurs producteurs.

Dans sa communication inscrite comme premier point à l'ordre du jour du Conseil des ministres du 29 mai dernier, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a reconnu la nécessité de la réouverture des restaurants, bars et autres espaces fermés pour raison de Covid-19. Le premier citoyen congolais a, toutefois, préconisé que cette question soit étudiée par le gouvernement pour concilier les exigences de la lutte contre la propagation de la pandémie et la reprise progressive des activités économiques.

En revanche, la déclaration du ministre de la Santé Publique vient de réduire à néant l'espoir suscité auprès des tenanciers de ces restaurants, bars et autres après la communication du Chef de l'Etat. Certes, les cas confirmés atteint actuellement le nombre de 3.194 et 72 décès. Mais, nul ne doit alimenter la psychose pendant que dans les grands pays occidentaux gravement touchés par la pandémie, l'on dédramatise et déconfine depuis presqu'un mois.

Bientôt, le Président Félix Tshisekedi aura une séance de travail avec les ministres concernés en vue de la réouverture des écoles. Pourquoi un tel tâtonnement dans le chef de dirigeants congolais ? Le ministre Eteni a-t-il le droit de nager à contrecourant du Conseil des ministres ?

La pandémie crée la mort, alors que le confinement crée la pauvreté.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.