Tunisie: Samir Ouerghemi - Les eaux ayant provoqué des cas d'atteinte par la fièvre typhoïde ont été endiguées

Le responsable de la Direction de l'Hygiène du Milieu et de la Protection de l'Environnement au ministère de la Santé, Samir Ouerghemi, a déclaré, mardi, que les écoulements d'eaux qui échappaient au contrôle sanitaire provoquant des cas d'infection par la fièvre typhoïde dans la région de Tenbib relevant du gouvernorat de Kébili, ont été endiguées.

Dans une déclaration à la TAP, Ouerghemi a indiqué que la direction régionale de la santé à Kebili avait ordonné la fermeture d'une unité d'eau filtrée qui n'est pas conforme aux règles d'hygiène, tout en intensifiant le suivi des autres unités présentes dans la région, notant que la Tunisie enregistre annuellement plus de 100 cas d'atteinte par la fièvre typhoïde.

Il a expliqué la survenue de plusieurs infections dans la région, par la fuite de la bactérie dans l'eau filtrée, notant que la situation sanitaire est en phase d'amélioration dans le village de Tenbib à Kebili, après l'hospitalisation d'un certain nombre de patients.

Le nombre total de cas d'atteinte par la fièvre typhoïde à Tenbib ainsi que dans les villages avoisinants , s'est élevé à 46 cas, tous avaient reçu les soins nécessaires, selon Ouerghemi, tandis que cinq patients d'entre eux continuent de faire l'objet d'un suivi médical à l'hôpital, a-t-il ajouté.

Le responsable a encore indiqué que le niveau élevé de la salinité de l'eau potable dans la région, avait mené à la construction d'unités de purification et de distribution de l'eau potable, soulignant que le processus de filtrage, provoque la séparation du chlore et de certains sels minéraux, de l'eau destinée à la consommation provoquant l'infiltration des germes dans l'eau, explique t-il.

Il a souligné que la transmission de l'infection résulte du non respect de l'hygiène personnelle et celle des outils à usage quotidien, soulignant que la prévention de la fièvre typhoïde, nécessite le respect des consignes d'hygiène et du milieu, notamment, le lavage des mains.

Les symptômes de la maladie consistent en une température corporelle élevée, des troubles gastro-intestinaux, des douleurs d'estomac et certains cas de vomissements et de diarrhée. Le dépistage des cas d'infection de la fièvre typhoïde est basé sur l'analyse des selles, a fait savoir le responsable.

A noter que 7 cas de fièvre typhoïde ont été enregistrés dans la délégation de Ghannoush relevant du gouvernorat de Gabès, où les équipes sanitaires poursuivent leur travail sur le terrain pour identifier et traiter ces cas, parallèlement à des actions de sensibilisation menées auprès des citoyens, sur la façon de prévenir la fièvre typhoïde et de traiter les raisons de sa réapparition dans la région.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.