Cameroun: Enseignements secondaires - Dans le respect des mesures gouvernementales

La ministre Nalova Lyonga est allée s'assurer de l'effectivité du démarrage des classes hier dans plusieurs établissements scolaires.

7h30. Lycée bilingue de Yaoundé. C'est dans cet établissement que la ministre des Enseignements secondaires, Nalova Lyonga, l'ensemble du staff administratif et le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, ont débuté leur tournée. Nalova Lyonga est allée s'assurer de la reprise effective des cours dans le respect des mesures barrières en contexte de Covid-19 dans les établissements.

Bonne nouvelle, les élèves, pour la plupart, ont répondu présents. La forte pluie qui s'est abattue dans la cité capitale hier matin n'aura pas freiné l'engouement de ces apprenants des classes de Terminale et de Upper sixth à se rendre à l'école. Tous masqués, ils sont retournés dans leurs établissements respectifs après plus de deux mois d'absence. En bonne place, les chefs d'établissement pour les accueillir. Mais avant d'y accéder, une prise de température s'impose aussi bien pour les élèves, que pour les ensei- gnants. Au collège Jean Tabi, Sœur Anathasie Bekono, principale de l'établissement a renforcé les mesures. Au niveau des points d'eau, des marquages de couleur rouge sont indiqués au sol, dans l'optique de respecter la distanciation physique entre les élèves.

Devant chaque salle de classe, des seaux d'eau javellisée pour désinfecter les chaus- sures et des serpillères pour les nettoyer. Même distancia- tion observée dans les salles de classes. D'ailleurs, les effectifs sont réduits. Les élèves sont comptés par vingtaine. Même observation dans la salle des enseignants qui a été séparée en deux. Chaque chaise est nommée. Aucun enseignant n'occupe la place d'un autre. Par ailleurs, le collège confectionne des masques pour les élèves qui n'en possèderaient pas un. Même son de cloche au col- lège François-Xavier Vogt, à Saint Benoît, au Lycée classique de Nkolbisson et au Lycée général Leclerc. Ce dernier s'est procuré, en plus de plusieurs cubitainers, de grandes cuves à eau. Un accent a également été mis sur le fonctionnement des caméras de surveillance installées par le Minesec. Celles-ci permettront aux chefs d'établissement et même au ministre d'être à l'écoute de tous mouvements dans les écoles. Au Lycée technique bilingue de Nkolbisson, grande a été la satisfaction du ministre.

Les élèves produisent eux- mêmes des gels hydro-aloocliques, de l'alcool, du savon liquide. L'établissement lui a même fait don d'un appareil de lavage et de séchage de mains automatique, fabriqué par les élèves. Des initiatives très appréciées par la ministre qui a promis de revenir en fin de semaine pour s'assurer que toutes ces initiatives sont pérennisées. Par ailleurs, en s'entretenant avec l'ensemble des élèves de ces établissements, Nalova Lyonga leur a demandé de rassurer leurs parents de toutes les mesures qui sont prises par les chefs d'établissements pour garantir leur sécurité. Elle leur a également donné des conseils pratiques sur la nécessité du port du masque.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.