Afrique: Renforcer les activités des marchés de capitaux

2 Juin 2020

Moins touchée en nombre de cas que l'Europe ou les Etats-Unis, l'Afrique est d'ores et déjà durement impacté par le coronavirus.

La pandémie a des conséquences importantes sur le plan économique et social.

La plupart des Etats du continent tente l'équilibre entre lutte contre le virus, protection de la population et maintien des activités économiques essentielles.

C'est ainsi que le Togo a imposé un couvre-feu sanitaire, mais pas de confinement de ses habitants.

Dans ce contexte, le FMI et la Commission de l'Union africaine ont organisé mardi une visioconférence pour évoquer ces questions complexes.

Experts, ministres, hommes d'affaires et investisseurs participaient au débat.

Parmi les participants Albert Zeufack, chef économiste à la Banque mondiale, Jeffrey Sachs, Directeur du Earth Institute à l'université de Columbia (New York), Hanan Morsy, directrice de la politique macroéconomique à la BAD, Valerie Cerra, directrice adjointe de l'Institut pour le développement du FMI et le Togolais Edoh Kossi Amenounve, directeur général de la BRVM (Bourse commune aux 8 pays de l'UEMOA) et président de l'association des bourses africaines (ASEA).

M. Amenounve a évoqué le rôle des bourses dans le contexte d'épidémie et la façon dont elles s'adaptent au contexte très particulier.

'Nous pensons que cette crise pourrait être une opportunité pour renforcer les activités des marchés de capitaux sur le continent et attirer davantage d'investisseurs locaux', a souligné le patron de la Bourse d'Abidjan.

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.