Cote d'Ivoire: Rhdp Gontougo/Le ministre Adjoumani - "On parle de présidentielle mais des gens pensent élections locales"

Les premiers responsables du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) de la région du Gontougo ont organisé le dimanche 31 mai 2020 à la mairie de Bondoukou un séminaire à l'endroit des délégués régionaux dans la perspective de l'élection présidentielle du 31 Octobre 2020.

Cette séance d'information, d'écoute et de recadrage avait pour objectif l'amélioration de l'organisation interne en vue de réaliser le score le plus large possible au soir du 31 octobre 2020 en faveur du candidat du Rhdp Amadou Gon Coulibaly.

À cette occasion le coordonnateur en chef de la région, Kobenan Kouassi Adjoumani et ses coordonnateurs associés, le directeur général des Douanes, le Général Da Pierre Alphonse et le Secrétaire d'Etat, Siaka Ouattara ont battu le rappel de leurs troupes pour une victoire éclatante de leur candidat Amadou Gon Coulibaly.

Prenant la parole, le ministre Adjoumani s'est montré confiant et déterminé quant à une victoire écrasante du Rhdp. « Je suis un coordonnateur régional heureux.

Dans le Gontougo nous allons le démontrer par notre score. Point n'est besoin d'aller au second tour », a-t-il déclaré. Pour atteindre cet objectif, il a exhorté les militants à resserrer les rangs en vue de mieux affiner leur stratégie de victoire.

« Cela est possible. Tout dépend de notre organisation, notre détermination et tout dépend de nous même. Vous savez que le Rhdp c'est le regroupement de plusieurs partis politiques et nous devons faire en sorte que l'harmonie règne.

Cela est important et chacun doit mettre dans sa tête qu'il n'est plus question de parler de Pdci-Rda, de Rdr, Mfa, Udpci. Parce que jusque-là nous avons des réflexes qui font qu'on est partisan. Or si nous voulons gagner, il est important que nous réfléchissions Rhdp », a-t-il conseillé.

Le ministre Adjoumani a également recommandé aux militants de privilégier le parti unifié et d'en faire une priorité en laissant de côté les élections locales à venir. Car pour lui, il n'y a pas de doute que son parti remporte l'élection présidentielle.

Et une fois, ce sera un acquis, les uns et les autres pourront réfléchir aux échéances locales. « On parle d'élection présidentielle mais la plupart des gens pensent élections locales.

Si nous voulons être candidat au niveau local et prétendre gagner nous devons d'abord préserver cet acquis précieux qu'est la présidence.

C'est pour cela que nous devons jeter notre dévolu sur les élections présidentielles et non locales.

Le seul calcul qui prévaut en ce moment, ce sont les élections présidentielles. En faisant en sorte que notre candidat puisse remporter cette bataille », a-t-il fait savoir.

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.