Madagascar: Attaque à Fenoarivo - Un dernier complice des brigands recherché

L'arrestation des auteurs d'un braquage survenu le 25 mai à Alakamisy Fenoarivo porte à six personnes. Un dernier coauteur de ces suspects court toujours dans la nature.

Après le coup de filet spectaculaire du 25 mai, à Ampanefy Atsimondrano où trois braqueurs ont été chassés, un couple a également été pris dans un étau. Impliquées dans le vol à main armée, ayant fait victime un grossiste d'Alakamisy Fenoarivo, ces six personnes ont été conduites devant le Parquet, hier.

Aux derniers renseignements signalés par les forces de la gendarmerie, un coauteur reste encore en cavale. Les limiers sont maintenant sur ses traces.

Au cours d'une série d'arrestations fructueuses, une partie du butin, 5 566 000 ariary, a pu être récupérée et restituée au propriétaire. Cette cible des bandits avait été dépouillée de 13 millions d'ariary.

Informateur

Le lundi 25 mai, vers 8 heures, ils étaient quatre hommes armés à avoir opéré l'attaque. Ils ont vidé les lieux avec leur scooter, une fois l'argent tombé dans leur escarcelle. Ils se sont dirigés vers Ankadivoribe et Ampanefy. La gendarmerie a été alertée des faits.

En chemin, les criminels ont laissé leur moto près d'un étang, à Anonibe. Ils ont continué à pied pour se cacher dans des maisons. L'un s'est tapi sous le lit. Des coups de feu sporadiques ont retenti, plongeant le fokonolona dans une panique totale.

Ce jour-là, un des auteurs a intercepté un motard et a pris sa deux-roues pour s'enfuir avec le pactole. Les autres membres de l'équipe, maîtrisés par la police et la gendarmerie, ont été embarqués et enfermés à la brigade de Fenoarivo. Au fil de leur interrogatoire, le couple, voisin de leur victime, a été cité comme étant leur informateur. Ces prochains suspects se sont, eux aussi, fait cueillir.

La gendarmerie a poursuivi l'enquête et livré les six individus incriminés pour cette affaire criminelle au Parquet du tribunal de première instance d'Antananarivo qui tranchera sur leur sort.

Les forces de l'ordre ne cessent pas de solliciter la collaboration des citoyens pour lutter ensemble contre le banditisme qui semble avoir repris du poil de la bête ces derniers temps dans la capitale.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.