Madagascar: Commune urbaine d'Antananarivo - Des constructions illicites à démolir

La Commune urbaine d'Antananarivo procède à l'enlèvement des constructions illicites. L'inspection des lieux a débuté depuis le mois de février.

La constatation ayant déjà commencé depuis le début du mois de février, la Commune urbaine d'Antananarivo va procéder à la démolition de plusieurs maisons considérées comme constructions illicites. Selon une responsable, la commune a recensé environ cent cinquante constructions illégales depuis le mois de février de cette année. L'assainissement qui n'est pas un fait nouveau au niveau de la capitale.

« La plupart des constructions illicites ont été constatées au niveau des trois arrondissements de la capitale, dont le 5ème, le premier et le deuxième», indique une responsable de l'urbanisme au niveau de la CUA. La démolition suit une procédure bien précise. « On procède à la notification du propriétaire en question. Dans la plupart des cas, la construction est interdite sur le terrain où la construction illicite a été constatée. Pour d'autres, c'est le terrain même qui n'est pas inscrit au propriétaire, mais le terrain appartient à l'État. Dans la mesure où le propriétaire n'apporte pas la preuve de son permis de construire, on procède à la démolition », rajoute le responsable.

Régularisation

Les propriétaires ont un délai pour régulariser leur cas. La procédure dure deux mois. « Il y a de nombreuses procédures afin d'entreprendre la démolition dans la capitale. Nous procédons de prime abord à la constatation de la construction illicite », enchaîne le responsable.

Cette action vise exactement à la mise aux normes. « Ils auront jusqu'à vingt jours à la régularisation. Dans la majeure partie des cas, le propriétaire n'a pas de titre de propriété, ou il ne justifie pas d'un permis de construire. Dans ce délai de vingt jours, les propriétaires auront la faculté de se justifier. Passé ce délai ou lorsque le propriétaire n'a pas réussi à prouver auprès de la commune, nous effectuerons la démolition avant que toute procédure ne soit entamée. Dans le cas contraire, le propriétaire pourra se procurer un autre permis dans ce contexte et la démolition n'aura pas lieu», conclut notre interlocuteur.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.